Humanitaire

Les jeunes me disent souvent : je vais cet été « faire de l’humanitaire », au Viêt-Nam, au Népal, ou autre pays exotique. Ils vont faire de l’humanitaire comme on irait faire du scoutisme ou de la planche à voile. Lorsque je leur demande à leur retour en quoi a consisté cet humanitaire, ils sont un peu vagues, disent que cela n’était pas bien organisé, mais ils gardent un bon souvenir de ces rencontres avec les populations lointaines, qui vivent avec si peu de moyens et sont en général si accueillantes.

Ces jeunes ont de bons sentiments et ils peuvent là-bas rendre de vrais services et témoigner de leur générosité. Mais il y aurait un certain détournement du mot, et aussi du sens, si l’humanitaire devenait d’abord un mode de financement de leurs vacances.

Qu’est-ce, après tout, que l’humanitaire ? Il s’agit peut-être simplement de la rencontre de l’homme avec l’homme. Et celui du bout du monde, qui vit comme il y a plusieurs siècles et qui n’est pas atteint par les dérapages de notre civilisation a, à l’évidence, quelque chose à nous apprendre. Qui aide qui dans cette affaire ? Nos jeunes voulaient rendre service à ces déshérités lointains. Ils l’ont fait, plus ou moins efficacement. Mais, à l’inverse, ils ont mûri en se trouvant brutalement vivre à la dure, souvent sans eau courante, sans électricité, et parfois sans toilettes, et en ne pouvant manger qu’un bol de riz chaque jour. Ils ont noué des sympathies et des connivences avec leurs hôtes, au-delà des difficultés de la langue.

Oui. L’humanitaire a quand même du bon. Il montre à notre jeunesse que nous sommes bien privilégiés et que le bonheur ne consiste pas uniquement à augmenter le « pouvoir d’achat » comme voudraient nous le faire croire nos médias.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Henri Persoz

est un ingénieur à la retraite. À la fin de sa carrière il a refait des études complètes de théologie, ce qui lui permet de défendre, encore mieux qu’avant, une compréhension très libérale du christianisme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En savoir plus sur Évangile et Liberté

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading