Accueil / Journal / Les « Cercles Évangile et Liberté » se développent

Les « Cercles Évangile et Liberté » se développent

Ils sont apparus peu à peu. Ils se multiplient et se développent. De plus en plus, nos lecteurs éprouvent le besoin de prolonger la lecture de leur mensuel par des discussions, des conférences, des débats. Ils se réunissent alors en groupes et participent à la diffusion du christianisme libéral.

  Ils sont maintenant une bonne dizaine de cercles très vivants, formés spontanément autour de la lecture de notre périodique. On en compte à Paris, à Grenoble, à Dieulefit, à Montélimar, à Nîmes, à Montpellier, en Avignon, à Marseille, à Tarbes, à Genève. Chacun de ces cercles rayonne dans la région aux alentours et même parfois plus loin. La relation à l’Association est d’une assez grande souplesse. Certains groupes se revendiquent franchement du titre Évangile et liberté, d’autres préfèrent garder prudemment leurs distances. Tous ces groupes se sont constitués parce que, un peu partout, des personnes voulaient aller plus loin que la lecture solitaire de notre mensuel, et éprouvaient le besoin de discuter avec d’autres lecteurs, de réfléchir en groupe à un christianisme moderne, plus satisfaisant pour eux que ce qu’ils pouvaient percevoir dans leurs paroisses respectives. Toutefois les relations avec les paroisses protestantes locales ne sont pas mauvaises. Après une première période de relative inquiétude, il semble que certaines aient compris tout l’avantage qu’il pouvait y avoir à accepter dans leur sillage une réflexion basée sur la liberté de penser, comme le rappelle notre slogan en première page de couverture : « penser et croire en toute liberté ».

  En général, ils réunissent une bonne vingtaine de personnes, mais cela peut aller jusqu’à cent pour les réunions un peu exceptionnelles, protestants en majorité, mais aussi catholiques ou agnostiques. Les sujets de réunion sont soit des articles du journal qui les ont particulièrement intéressés, et que le groupe voudrait approfondir ou prolonger, soit un thème qui est proposé par un membre du groupe et accepté par les autres. Lorsque cela est possible, le groupe invite l’une des « colonnes » de l’association pour tenir une conférence qui réunit beaucoup de monde. D’autres orateurs sont également venus discuter avec ces cercles et présenter des sujets, théologiques, bibliques ou relatifs aux problèmes de notre société.

  Depuis les origines, le christianisme s’est construit à partir de communautés vivantes. Et ce besoin d’être ensemble, de se parler, de s’édifier mutuellement par la rencontre et le dialogue, se retrouve dans la formation spontanée de ces cercles. Ils témoignent de la vitalité de notre association, ils fortifient la présence du journal dans tous les coins de France et d’ailleurs. Ils nous confirment que le christianisme libéral est vraiment une nécessité de notre époque.

  Amis lecteurs, si vous voulez participer à l’un de ces cercles, ou (pourquoi pas ?) en lancer un, là ou il n’y en a pas encore, prenez contact avec le secrétariat d’Évangile et liberté. Nous vous aiderons.

  Quelques coordonnées de responsables :

  Pour Avignon et région : Henri Zwally, henri_zwally@yahoo.fr

  Pour Dieulefit et région : Jean Dumas, jeansolangedumas@orange.fr

  Pour Genève et région : Vincent Schmid, vincent.schmid@saintpierre-geneve.ch

  Pour Grenoble et région : Hugues Lehnebach, hugues.lehnebach@wanadoo.fr

  Pour Montélimar et région : Jean Hoibian, jean.hoibian@yahoo.fr

  Pour Nîmes et sa région : Jean-François Breyne, jean-francois.breyne@wanadoo.fr

  Pour Tarbes et région : Ivan Mikolasek, Mikolasek.ic@wanadoo.fr

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Henri Persoz

Avatar
est un ingénieur à la retraite. À la fin de sa carrière il a refait des études complètes de théologie, ce qui lui permet de défendre, encore mieux qu’avant, une compréhension très libérale du christianisme.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.