Accueil / Journal / À la « Merveille » Lutter contre le doute

À la « Merveille » Lutter contre le doute

Dans ce film, l’évolution d’un couple est mise en parallèle avec l’évolution d’une foi. Une oeuvre spirituelle qui nous encourage à lutter contre le doute.

  Ce film a été présenté à la Mostra de Venise mais comme The tree of life qui a pourtant obtenu à Cannes la palme d’or, il est très controversé. Son réalisateur, Terrence Malick, a une expression cinématographique bien particulière et il aborde de plus le thème de l’immanence et de la transcendance qui appellent attention et ouverture d’esprit du spectateur.

  Le titre du film est une référence au Mont Saint- Michel, parfois appelé « Merveille de l’Occident » et plus précisément le nom est celui de son abbaye où vivaient les moines. C’est le symbole sur lequel repose la pensée spirituelle du film : l’Archange chasse le couple maudit et prépare l’homme déchu à son salut.

  Neil et Marina, un couple apparemment uni, traversent des étapes difficiles. Marina, une ukrainienne, est très reconnaissante vis-à-vis de Neil et lui dit : « Tu m’as sortie des ténèbres, tu m’as ramassée du sol, tu m’as ramenée à la vie, tu te souviens ? » Leur amour nous est montré sur le plan sensoriel, leur échange verbal est rare, seule la voix off exprime certaines pensées secrètes et angoisses indicibles. Cela questionne déjà le spectateur sur la solidité de cette union dont les protagonistes eux-mêmes semblent douter.

  Après une promenade romantique aux bords de Seine et au Jardin du Luxembourg, ils partent au Mont Saint-Michel. Le réalisateur nous les montre dans un cadre magnifique, c’est une première référence à la beauté de la création. Marchant sur la plage, ils apparaissent les pieds collés à la terre, symbole de l’homme façonné dans la glaise mais aussi rapport de l’homme qui est lié à la terre dont il est issu.

  Le couple va s’installer ensuite dans l’Oklahoma et c’est l’occasion pour le réalisateur de nous montrer à nouveau la beauté du monde : les grandes prairies aux herbes ondoyantes, les arbres, les fleurs, les animaux…

  Mais la relation du couple s’est fragilisée et Marina se sent mal. Dans cette petite communauté américaine, elle cherche conseil auprès d’un autre expatrié, Quintana, un prêtre catholique qui doute de sa vocation mais prie pour l’entente entre les hommes et pour un rapprochement avec Dieu qu’il supplie : « Jusqu’à quand resteras-tu caché ? ». Deux formes d’amour se posent : amour dans le couple et amour et foi en Dieu. Marina décide de retourner en France avec sa fille laissant Neil qui regrette cette séparation mais il a une nouvelle liaison et est épris d’un amour contradictoire : « Quel est cet amour qui nous aime ? », dit-il.

  La caméra de Terrence Malick, traduit l’indicible par des plans magnifiques, il nous place au plus près des éléments comme l’eau, les champs de blé, les couchers et levers de soleil, le vent… ce qui donne une impression de souffle sacré. Il y a peu de dialogues car contrairement aux images, les mots ne peuvent pas exprimer tout le ressenti, seulement quelques paroles en différentes langues dont le mélange évoque la tour de Babel. La fluidité du montage avec les enchaînements, les mouvements aériens, induit les sentiments qui traversent le couple comme le bonheur, l’ennui, le fantasme, le désir… Nous sommes plongés dans l’émotion et dans la réflexion sur l’infinie complexité de la nature humaine.

  À la « Merveille » (To the Wonder) est une oeuvre remarquable mais singulière, plus spirituelle que philosophique, genre de voyage initiatique et de méditation sur la tension entre le divin toujours au-delà et ce qui le figure ou le rend présent. Dans un monde envahi par la faute, le mal et le doute, comment avoir la foi et recevoir la grâce ? Le film n’est pas empreint de culpabilité mais d’espoir : il nous encourage à lutter contre le doute et nous met à la recherche d’une voie libératrice.*

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Pierre Nambot

Avatar

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.