Accueil / Journal / 4. Célébrations religieuses avec des animaux

4. Célébrations religieuses avec des animaux

Dans le premier récit de la création (Gn 1,24-31), les animaux ont été créés au sixième jour, comme l’homme. On oublie peut-être trop souvent combien ils nous sont proches. Andrew Linzey, prêtre anglican, est connu pour ses travaux concernant l’éthique et les animaux.

Des centaines de prêtres et de pasteurs de toutes les dénominations religieuses organisent de telles célébrations le 4 octobre, fête de François d’Assise.

  Il est vrai que certains se méfient du sentimentalisme.

• Les gens aiment les animaux.

• Les gens aiment aussi les presse-purée !

• Mais il est rare qu’on demande l’autorisation de célébrer une eucharistie avec un pressepurée !

  Les animaux ont été créés comme nous le sixième jour de la création et le Créateur les a bénis.

  Les célébrations impliquant des animaux fournissent donc l’occasion d’exprimer des vérités théologiques fondamentales comme la contemplation émerveillée de la création divine, la prise de conscience de l’amour de Dieu pour tous les êtres du monde, l’incitation à y entrer nous aussi, et la nécessité de nous repentir de notre exploitation abusive du monde animal.

  Les gens qui ont des animaux, font fréquemment la découverte élémentaire mais néanmoins profonde, qu’ils ne sont ni des machines ni des marchandises anonymes, mais des êtres ayant reçu de Dieu une vie et une personnalité propres. Cette découverte peut nous faire progresser dans la connaissance de nos prochains, le partage et l’altruisme.

 On objecte fréquemment le désordre que provoquent les animaux dans les célébrations. Mais leur présence a une profonde importance symbolique à laquelle l’assistance est généralement sensible : c’est le retour du monde de la Nature que les théologiens avaient exclu ; c’est une occasion concrète d’entrer dans la louange avec toute la création.

 Et lorsqu’un aboiement interactif se fait entendre, je dis aux fidèles que si François d’Assise a pu prêcher aux oiseaux, Andrew Linzey peut bien se laisser interpeller par un chien !

* Andrew Linzey (traduction Gilles Castelnau)

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Andrew Linzey

Avatar
Prêtre anglican

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.