Accueil / Culture / Le message choral de la théologie

Le message choral de la théologie

Les éditions Olivétan viennent de publier le quatrième volume de l’excellente collection À voix haute dirigée par Céline Rohmer. Chacun des ouvrages reprend des conférences données dans des contextes variés à l’initiative de l’Institut protestant de théologie. Fructueuse proposition : les conférences sont souvent des outils efficaces de vulgarisation, au meilleur sens du terme. Amené à présenter ses idées devant le « tout venant », le spécialiste se doit d’exprimer simplement l’essentiel de sa pensée, et la transcription de ses propos produit un message à la fois riche et accessible.
Chaque volume de la collection regroupe des conférences autour d’un thème fédérateur : Voici l’homme pour le premier paru (cf. notre article en juin 2021) ; Qu’est-ce que la théologie ? pour le second ; La formation des canons bibliques pour le troisième. Dans chaque recueil, la diversité des thèmes traités et des méthodes révèle bien « la pluralité du geste théologique ». Tout comme, du reste, l’organisation universitaire des études théologiques qui conjuguent les approches biblique, dogmatique, historique, etc. En toute logique, ne faudrait-il pas une infinité de nos discours humains finis pour approcher tant soit peu l’ineffable infini de Dieu ?
Ce nouveau volume de la collection, Incarnation, rassemble des interventions apparemment disparates : Dany Nocquet analyse la prière de Salomon en 1 Rois 8 ; Gilles Vidal trace une vaste fresque historique sous le titre Protestantisme et politique ; Olivier Abel présente le genre littéraire de l’utopie qui crée des mondes imaginaires, mais bien susceptibles d’inspirer des réalisations novatrices. Enfin, notre ami André Gounelle traite précisément de l’Incarnation. Avec sa clarté habituelle, il analyse De quoi Jésus était-il l’incarnation ? Et de conclure : « Il incarne la Parole de Dieu (au sens fort de logos) ; il incarne l’homme véritable ou authentique ; il incarne la joyeuse promesse que nous recevons de l’Évangile et la belle espérance qu’il fait naître en nous. » Laissons à nos lecteurs le plaisir de découvrir par eux-mêmes le cheminement lumineux qui nous conduit à ces affirmations essentielles !

Coll, Incarnation, Lyon, Olivétan, 2022, 96 pages.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Michel Barlow

essayiste, romancier et théologien, est universitaire retraité (Lettres et sciences de l’éducation). Il collabore régulièrement au magazine catholique contestataire Golias hebdo comme à Évangile et liberté.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.