Accueil / Éditorial / Libérée, délivrée ! La vie reprend enfin

Libérée, délivrée ! La vie reprend enfin

 

C’est bien vrai ? On aurait presque peine à y croire. Mais, pitié, que le déconfinement ne nous ait pas libérés pour rien ! Il y aura toujours des personnes pour nous faire la leçon et nous dire ce qu’il faut faire ou ne pas faire, aimer ou ne pas aimer. Il faut dire que le confinement aura donné de belles occasions de nous faire la morale. Quelqu’un a cru bon de vous jeter la pierre parce que vous étiez sorti faire prendre l’air une malheureuse demi-heure à votre enfant en bas-âge qui tournait en bourrique dans votre appartement ? Des badauds vous ont fusillé du regard parce que vous n’avez pas abandonné le footing ? Peu importe que vous ayez pris soin d’éviter les autres passants, ce qui compte alors n’est pas la réalité de vos actes mais le fantasme qui occupe l’esprit de celui qui vous fait la morale : il se croit irréprochable.

 Mais toute personne capable d’un brin d’introspection sait bien qu’elle n’est pas irréprochable. Faisons donc honneur à la liberté retrouvée et œuvrons à être ceux que nous sommes appelés à être, en faisant fi des remarques des justiciers du dimanche. Tout être humain est un mélange d’aspirations qui lui sont propres, certaines profondes, certaines superficielles. Et si votre première sortie après le confinement a été de faire les magasins, grand bien vous fasse. Les personnes dont la fréquentation est bénéfique pour notre épanouissement sont celles qui allègent notre fardeau, pas celles qui le chargent de culpabilité. Il y aura toujours des gens pour vous  renvoyer une image qui n’a rien à voir avec la personne que vous êtes et tout à voir avec leurs projections : égoïste, rabat-joie, écervelé, intello, mauvaise mère, snob, la liste est longue. Mais que cela ne nous entrave pas. Il est plus que temps de s’asseoir sur ces avis. Avec élégance.

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Abigaïl Bassac

Avatar
est titulaire d’un master de l’École Pratique des Hautes Études (section des sciences religieuses) et étudiante en master de théologie à Genève. Elle est assistante des enseignants à l’Institut Protestant de Théologie et directrice de la rédaction d’Évangile et liberté.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.