Accueil / Journal / Vous aurez bien une petite pièce ?

Vous aurez bien une petite pièce ?

C’ était un matin de septembre. Accompagnée de mes enfants, je fonçais dans les dédales du métro. Eux, fraîchement débarqués de la petite ville de Lausanne, regardaient partout. S’extasiant, s’interrogeant, commentant. Habituée à l’acuité de leurs regards et au malaise qu’ils ne manquent jamais d’évoquer lorsqu’ils se trouvent face à une personne faisant la manche, je fus très étonnée de les voir passer devant une femme sans un coup d’oeil, sans un seul mot. Même mon plus jeune fils n’a pas réagi alors qu’il insiste généralement pour que je sorte une pièce tant la pauvreté des autres l’offense.          

  Passée la surprise, je réalisai que cette femme avait tout fait pour qu’on ne la voie pas. Elle portait un vêtement noir, était coiffée d’un voile et se tenait recroquevillée comme pour se faire la plus petite possible. Surtout, on ne distinguait d’elle que sa main légèrement tendue, émergeant d’une djellaba bien trop grande. Elle non plus ne lançait aucun regard autour d’elle.

  Dans un premier temps, j’ai analysé son attitude en pensant à la honte et à la difficulté. Honte d’avoir à afficher son incapacité à subvenir seule à ses besoins. Difficulté d’avoir à soutenir des regards tantôt fuyants tantôt méprisants. Et puis, je me suis souvenue que l’aumône est un des cinq piliers de l’islam. Et que dans la Bible Jésus nous y exhorte fermement. Non pour nous faire remarquer ou nous donner bonne conscience, mais parce que nul ne saurait voir un être dans le besoin et l’ignorer. Parce que tout ce que nous faisons à l’un de ces plus petits qui sont nos frères et soeurs, c’est à Jésus lui même que nous l’offrons (Mt 25,40).

  Je remercie aujourd’hui cette inconnue de me l’avoir rappelé.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Line Dépraz

Avatar

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.