Accueil / Journal / James Bond a 50 ans, Évangile et liberté en a 100 !

James Bond a 50 ans, Évangile et liberté en a 100 !

  James Bond a 50 ans ! Évangile et liberté en a 100… Si le premier traverse le temps du haut de son éternelle quarantaine au service de Sa Majesté, le second traverse le siècle avec son éternelle jeunesse au service de l’Évangile. Jeunesse ? Quoi que… Normalement, à 100 ans on n’a plus rien à prouver, on est dans la sagesse et une plus grande liberté de parole et de pensée. Alors, vieille dame indigne, notre journal ? Non plus…

  Je retiendrai de ce centenaire (car je ne serai plus là pour le prochain) ce mot de « sagesse », mais sans doute mêlé de celui de « folie ». Celle-ci est propre à tous ceux qui osent une parole audacieuse sans renoncer à leurs convictions pour plaire au plus grand nombre ou bien pour tenir encore debout une institution d’Église délétère. Mais sagesse quand même. Car, si nous regardons notre histoire, nous nous sommes bien battus : contre tous les dogmatismes qui font honte à l’intelligence humaine, contre toutes les fariboles miraculeuses dont on fait une condition de la foi, contre toutes les exigences d’une unique confession de foi qui met en berne la liberté humaine, contre toutes les idées ou les actes qui défigurent l’être humain. Nous nous sommes battus et il fallait le faire. L’histoire nous a, de plus, donné raison : le dogmatisme est un danger mortel, notre ouverture d’esprit nous ouvre l’avenir pour encore quelques centenaires… Ce fut notre jeunesse, et il faut rendre hommage à celles et ceux qui l’ont fait vivre !

  Aujourd’hui, notre monde a besoin d’une sagesse, c’est-à-dire d’un combat non plus « contre » mais « pour ». Certains pensent encore aujourd’hui que le mot de « libéralisme » sent la naphtaline car il évoque des combats passés. Au contraire, je crois que notre libéralisme est une disposition de l’esprit encline à nous rendre créatifs et positifs pour demain. Les cent prochaines années de notre journal vont ouvrir leurs pages à bien des pensées variées, mais qui auront un point commun : affirmer Dieu sans renoncer à l’humain, affirmer l’humain sans renoncer à Dieu.

  My name is « Liberté », « Évangile et liberté ».

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Jean-Marie de Bourqueney

Avatar
est pasteur de l’Église protestante unie. Il est actuellement à Paris-Batignolles. Il est notamment intéressé par le dialogue interreligieux et par la théologie du Process.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.