Accueil / Journal / Introduction : Le catharisme, première Église alternative

Introduction : Le catharisme, première Église alternative

En ce début de millénaire, s’égrènent les anniversaires de dates liées à l’histoire des cathares ou Albigeois, et de leur répression : à 1206/2006 et 1207/2007, correspondait le temps des « disputes » théologiques ayant opposé, en Languedoc, les légats cisterciens du pape aux champions de l’hérésie ; ce printemps 2008 évoque l’appel de 1208 du pape Innocent III à la croisade contre les Albigeois : l’emploi de la force sanctionnant l’échec de la parole.

Il importe, 800 ans après ces événements, de faire un peu de lumière sur les réalités du catharisme : ce mouvement religieux, aujourd’hui méconnu encore par l’Histoire, a été dénoncé comme hérétique par la papauté – sans doute parce qu’il constituait contre elle, plusieurs siècles avant la Réforme, une première Église chrétienne alternative. N’oublions pas en effet qu’au temps des cathares, aux XIIe, XIIIe et XIVe siècles, les vaudois n’étaient encore qu’un mouvement mendiant, certes indocile, mais ne remettant nullement en cause les fondamentaux romains.

Anne Brenon a consacré toute sa carrière de recherche à l’hérésie médiévale. Archiviste paléographe et diplômée en Sciences Religieuses, ancien conservateur en chef des Archives de France, elle a publié sur le sujet un certain nombre d’ouvrages historiques, parmi lesquels :

  • Le vrai visage du catharisme (Loubatières, Prix Notre Histoire 1990)

  • Les femmes cathares (Perrin, Tempus, 2005)

  • Les cathares : Pauvres du Christ ou apôtres de Satan ? (Gallimard, Découvertes, 1997)

  • Les archipels cathares (L’hydre éditions, 2003)

  • Le choix hérétique (La Louve éditions, 2006)

  • Le dernier des cathares, Pèire Autier (Perrin, 2006)

  • Les cathares (Albin Michel, Spiritualités vivantes, 2007)

     

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Marie-Noële Duchêne

Avatar
est enseignant-chercheur retraitée en Physique (université Paris-Sud Orsay). Depuis 2004, elle s’occupe du secrétariat de rédaction d’Évangile et liberté.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.