Accueil / Culture / Deux nouveaux évangiles

Deux nouveaux évangiles

  Deux livres ont été réédités en octobre 2011 aux éditions Théolib, écrits par des auteurs non croyants : Henri Barbusse était communiste (certes d’héritage cévenol) et Han Ryner anarchiste.

  Nous sommes plutôt habitués aux romans historiques voulant nous révéler le « vrai Jésus » (L’homme qui devint Dieu de Messadié, par exemple) ou aux ouvrages hérités de l’école historico-critique, qui mettent en lumière les distorsions entre l’enseignement du Maître des Évangiles et les christianismes d’Églises (comme le dernier excellent ouvrage de Frédéric Lenoir, Comment Jésus est devenu Dieu).

  Voici deux textes de foi, de « deux adhérents » comme dirait Chouraqui, sans prétention savante mais se fondant sur une connaissance immédiate, personnelle et inspirée de l’Évangile. Deux rencontres laïques fondées, comme le dit si fortement Barbusse, sur un vécu : « J’ai vu Jésus moi aussi […] Je l’aime […] Je le disputerai aux autres, s’il le faut. » J’ai retrouvé chez Ryner la tendresse distillée par Renan dans son Jésus, la fulgurance poétique du Gide des Nourritures terrestres chez Barbusse. Deux professions de foi également. Que deux auteurs engagés politiquement puissent nous dire ce qu’est pour eux leur rencontre avec Jésus et ce en quoi son message a toujours l’incandescence des premiers jours est bouleversant.

  Certains, et c’est une bonne chose, pourraient être en dissonance avec ces rencontres. Quant à moi, je me suis laissé prendre par la main des mots, des images et des paraboles, qui nous invitent à comprendre ce que pour chacun d’entre nous, au-delà de toute appartenance, peut vouloir signifier « une parole qui se fait chair ».

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Pierre Ruetsch

est professeur d’histoire, membre de l’Oratoire du Louvre, engagé dans l’accompagnement des migrants et sans papiers à la Clairière (centre social fondé en 1911 par le pasteur Wilfred Monod).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.