Accueil / Journal / Stimuler le dialogue interreligieux

Stimuler le dialogue interreligieux

Jean Dumas, pasteur et lecteur d’Évangile et liberté, nous a adressé un courrier à la suite de l’article « Des lampes différentes, une même lumière », publié dans notre numéro d’octobre. Ses propositions nous semblent importantes. « Peut-être y aura-t-il quelques lecteurs pour réagir ? J’en serais heureux. », écrit-il à la fin de son message. Vous avez donc la parole…

J’ai particulièrement apprécié l’article tiré d’une conférence du théologien John Hick sur le dialogue interreligieux. Je suis en plein accord avec sa pensée, encore trop méconnue des francophones. Engagé moi-même au sein de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix, j’ai appris que dialoguer avec des croyants d’une autre foi que la mienne aide à lutter pour le respect mutuel et pour la paix. Très vite, alors, ce combat pour se dresse contre les violences, dont une des sources mondialement déchaînée se trouve être le fondamentalisme, sous toutes ses formes.

  Malheureusement, si je compare les idées de Hick au climat religieux français, je suis pris par un grand sentiment de colère. Que ce soit chez les chrétiens, catholiques comme protestants, chez les musulmans ou les juifs, chez les bouddhistes, en France, je constate un vide et un silence sur le dialogue. Sinon, pour l’encourager du bout des lèvres sans en mesurer les enjeux, en conservant « l’idée de la vérité unique de chaque propre tradition religieuse », comme le dit Hick.

  Je suis persuadé que le protestantisme libéral, et la revue Évangile et liberté, sont bien placés pour affronter ces enjeux, dont voici les propositions à débattre :

   – Les grandes religions partagent la même foi fondamentale en une Réalité supérieure ;

  – La Réalité fondamentale se situe toujours au-delà de la compréhension absolue de nos esprits humains ;

  – Les autres religions sont aussi authentiques et valides que la nôtre ;

  – Elles partagent les mêmes valeurs humaines d’amour, de compassion et de justice.

  Celui qui s’accorde avec ces quatre propositions, se doit alors de tout faire pour que :

  – le protestantisme français accepte de renoncer à convertir juifs ou musulmans, et encourage la création de groupes de dialogue interreligieux dans chaque ville ou région ;

  – les protestants français encouragent leurs amis musulmans à se dresser contre les fanatiques intégristes de l’islam ;

  – les protestants français aident leurs amis juifs à distinguer entre antisémitisme, antisionisme, et antipolitique israélienne.

  À défaut d’obtenir que nos instances d’Églises protestantes mettent en place un groupe officiel de dialogue interreligieux, ce que rien ne laisse espérer, le mouvement « Évangile et Liberté » ne pourrait-il pas, ne devrait-il pas se doter d’un tel groupe de travail ?

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Jean Dumas

a été pasteur à Dieulefit, Lens puis Lille. Il a été actif dans la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix, puis a fondé des groupes de réflexion libérale dans le sud-est. Il est l’auteur de livres sur l’interreligieux, la réinterprétation de l’évangile de Jean et l’apport de l’athéisme pour comprendre la foi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.