Accueil / Culture / Mémoires du colonel Cavalier

Mémoires du colonel Cavalier

Une partie des racines de notre protestantisme passe par là ! Guerre d’escarmouches, guerre de partisans dans un pays qui s’y prête, la guerre des camisards est une référence pour tous les peuples en résistance contre une puissance oppressante. Jean Cavalier est un des principaux chefs de l’insurrection (avec Rolland). Afin d’éviter d’être accusé de trahison, Jean Cavalier, le seul chef camisard à mourir dans son lit à Chelsea en 1740, se présente à son avantage dans ses mémoires, mais au-delà de ce défaut et de quelques invraisemblances comme l’entrevue avec Louis XIV, le manuscrit de La Haye mérite toute notre attention. Il se lit avec aisance. L’avant-propos de Pierre Rolland éclaire la lecture du manuscrit. Il en est de même des très nombreuses notes à la fin de chaque chapitre.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Vincens Hubac

Avatar
est pasteur de l’Église protestante unie de France au Foyer de l’âme, à Paris. Il est engagé dans la diaconie et intéressé par le transhumanisme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.