Accueil / Journal / Après les cadeaux

Après les cadeaux

Les sondages sont formidables. À l’heure où j’écris ces lignes, une enquête vient de révéler une terrible vérité qui me plonge dans un abîme de perplexité. Il semblerait (j’utilise le conditionnel car j’en suis encore tout retourné…) que les cadeaux que nous offrons à Noël ne sont pas les mêmes que ceux que nous voudrions recevoir. À l’échelle d’un pays, vous vous rendez compte ! En tête des cadeaux faits : cd, dvd et livres… En tête des cadeaux que nous aimerions recevoir : argent, bijoux (enfin pas pour moi…), vêtements et décoration de la maison… Ce n’est pas moi qui le dis, c’est l’enquête, donc nous tous… Serions-nous devenus masos ? Ou sadiques peut-être…

Et nous voilà (au moment où vous lisez ces lignes…) après Noël. Donc, toujours selon l’enquête, vous venez de faire des cadeaux qui n’ont pas forcément plu, et vous avez reçu des cadeaux qui ne vous ont pas forcément fait plaisir. Peut-être même faites-vous partie des personnes, de plus en plus nombreuses, qui vont échanger leurs cadeaux, voire les revendre sur Internet… Triste époque où la magie du don s’estompe. Désormais seul l’objet compte. Et moi qui croyais que c’était la grâce de l’échange, symbole de l’amour… Serais-je l’un des derniers brontosaures de cet amour-là ?

Il est vrai aussi que nous gardons tous de l’enfance cette magie de l’attente du cadeau. Celui-ci est désiré, parfois deviné. Et quand il est là, l’adrénaline est parfois éphémère… Pire, l’après est parfois triste. Combien de jouets d’enfants n’ont servi qu’une fois ? Combien de cadeaux retrouvés plusieurs années plus tard dans leur emballage ? Après la joie intense, la dépression. De la magie du don à la tristesse de l’abandon…

Et si notre christianisme fonctionnait de la même manière : après la magie des premiers temps, l’installation d’une religion qui prend la poussière… Retrouvons l’enthousiasme (étymologiquement le fait d’être « en Dieu ») ! L’amour, le partage et le don de soi ne sont plus à la mode ? Tant pis, je continue et j’assume !

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Jean-Marie de Bourqueney

Avatar
est pasteur de l’Église protestante unie. Il est actuellement à Paris-Batignolles. Il est notamment intéressé par le dialogue interreligieux et par la théologie du Process.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.