Accueil / Le Blog de la rédaction / Décès du professeur Raphaël Picon

Décès du professeur Raphaël Picon

Intervention du professeur Corinne Lanoir

doyenne de la Faculté de théologie protestante de Paris

Notre professeur, théologien, ami, Raphaël Picon est décédé jeudi 21 janvier après une longue année de lutte contre sa maladie. Nous n’avons pas fini de mesurer, dans cette immense perte, tout ce qu’il nous a été donné de vivre, de recevoir, de comprendre auprès de cet homme d’une intelligence fine et pleine d’humour, d’une grande humanité et d’une spiritualité discrète fermement ancrée dans un sublime acquiescement à la vie, à sa beauté et à ses contradictions. Profondément œcuménique et attentif à l’ordinaire, il laissait toujours à ses interlocuteurs et interlocutrices la liberté de se saisir à leur guise des idées qu’il proposait, avec beaucoup d’élégance. A nous maintenant de faire vivre cet héritage, dans la peine et l’espérance.

Nous pensons tout particulièrement à son épouse Cécile et à leurs enfants Flaminio, Nadia et Joachim.

 

Prière de louange

Les mots que Flaminio et Nadia (et Joachim avec eux) ont réussi à mettre sur leur chagrin nous disent combien la peine est grande aujourd’hui .

Nous voici ici, vous, sa famille, nous ses amis pour nous dire combien nous avons aimé Raphaël et combien nous sommes reconnaissants pour sa vie et sa présence parmi nous, pour tout ce qu’a construit ce bâtisseur au sein de sa famille, au sein de son enseignement à la faculté de théologie qu’il a rebâtie, et au sein de ses engagements divers.

Dans la douleur de sa perte, nous voici dans ce temple parce que nous voulons placer cette infinie tristesse devant quelque chose de plus grand encore. Dans le vide de cette absence, nous cherchons un dieu enfoui, un Dieu à l’immensité cachée, un dieu d’amour et de consolation.

Le mystère de la vie et de la mort de Raphaël lui appartient.

Nous n’y comprenons rien.

Mais nous sommes là pour entendre une consolation, pour oser croire que nous ne sommes pas seuls avec notre détresse.

 

C’est pourquoi nous nous mettons maintenant en présence de Dieu

 

Dieu d’amour et de miséricorde,

Toi qui du chaos fais naître et renaître sans cesse la vie,

Nous te confions notre peine.

Nous venons ici déposer notre fardeau

Et nous croyons à la promesse d’un apaisement,

aujourd’hui ou demain.

Nous savons que Raphaël a rejoint l’immensité

de ton intelligence du monde.

Donne-nous le courage et la force de continuer le chemin,

De bâtir au-delà de l’absence

De voir encore la beauté de l’ordinaire

Et de dire oui à la vie que tu nous donnes

Amen

 

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Gilles

Avatar
a été pasteur à Amsterdam et en Région parisienne. Il s’est toujours intéressé à la présence de l’Évangile aux marges de l’Église. Il anime depuis 17 ans le site Internet Protestants dans la ville.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.