Accueil / Le Blog de la rédaction / Les nouvelles larmes du Luberon

Les nouvelles larmes du Luberon

Résistance (…) face à la réforme protestante” voilà de quelle manière Marion Maréchal Le Pen a achevé son discours de lancement de campagne, le 5 juillet, au Pontet, dans le Vaucluse où elle est député.

Quelques mots tirés de leur contexte pourraient prêter à un contre sens. La phrase qui contient son hommage à la résistance face à la réforme protestante est formulée en ces termes :

“La Provence est une terre d’identité et de résistance. Résistance des princes provençaux face à l’invasion sarrasine, résistance face à la terreur révolutionnaire, face à la réforme protestante, face à l’occupant allemand, face au funeste projet de l’Union européenne en 2005.”

Voilà, ajoute-t-elle, le cap qu’elle se fixe.

Peut-être tout le monde n’est-il pas au courant de ce qu’est la réforme protestante. C’est la raison pour laquelle je me permets d’apporter quelques informations qui permettront à chacun de mieux comprendre le propos en question.

Ce qu’est la réforme protestante

La réforme protestante est un mouvement de réforme religieuse initié principalement  à partir du XVIème siècle dans différents points d’Europe. Les réformateurs les plus connus sont Jean Hus, un théologien tchèque du XVème siècle, puis Martin Luther en Allemagne, le français Jean Calvin qui s’est établi à Genève, Ulrich Zwingli à Zurich, Martin Bucer à Strasbourg, John Knox en Ecosse… Il s’agissait pour eux de libérer la foi chrétienne des captivités dont elle avait fait les frais au fil des siècles.

La réforme protestante, ce fut rendre la Bible disponible dans la langue de chacun pour favoriser un rapport direct aux Écritures. Ainsi, les réformateurs ont libéré les consciences du prêt à croire et du prêt à penser.

La réforme protestante, c’est le rappel du sacerdoce universel qui affirme que nous avons tous la même dignité, que nous pouvons tous nous tenir à égale distance face à Dieu, c’est-à-dire face à ce qu’il y a de plus ultime pour nous.  Cela pose les bases de la démocratie, de l’égalité de tous devant la loi.

La réforme protestante a relativisé la prétention des hommes, des institutions, à s’ériger en absolu. En proclamant “A Dieu seul la gloire”, la réforme protestante a disqualifié la tentation des totalitarismes.

La réforme protestante a contesté la sacralisation d’une religion unique imposée à tous, jusqu’à obtenir la laïcité qui permet le pluralisme religieux et la possibilité de ne pas avoir de religion.

Ce tableau des apports de la réforme protestante à notre société moderne est loin d’être complet.

Une remise en cause de la France

S’honorer que la Provence ait résisté à la réforme protestante ne m’inquiète pas tant pour mes confrères pasteurs du Vaucluse qui pourraient bien finir dans de nouvelles galères, ni pour mes coreligionnaires de Provence qui pourraient être reconduits à la frontière, toutes choses qui furent vécues dans le prolongement de cette “résistance” que Marion Maréchal Le Pen tient en estime. Je sais les Français bien plus fraternels que le portrait qu’en fait ce discours. Le plus inquiétant est de poser comme modèle une société qui refuse la liberté de conscience, la démocratie, la laïcité. Cela ne concerne pas que les protestants, mais l’ensemble des citoyens.

temple de Mérindol

Temple de Mérindol

En associant la résistance à la réforme protestante et la résistance à l’occupation allemande dans un même élan, il n’y a aucun doute sur ce qui n’est pas seulement une opposition, mais une véritable déclaration de guerre au protestantisme dont je rappelai qu’il est au fondement de notre République. Se souvient-on que la résistance à la réforme protestante dans l’actuelle Provence, ce fut notamment le massacre de plus de 2000 personnes en 5 jours et 22 villages dévastés dans la vallée du Luberon ? Peypin-d’Aigues, Lourmarin, Cabrières, Mérindol sont les noms de villages martyrs où l’on ne se contenta pas de tuer.

Voilà donc la résistance que Marion Maréchal Le Pen érige en modèle, voilà le cap qu’elle propose.

 

A lire, également, la réaction du pasteur François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France, le 10 juillet

À propos James Woody

Pasteur de l’Église protestante unie de France à Montpellier et président d’Évangile et liberté, l’Association protestante libérale.

10 plusieurs commentaires

  1. sylvain.zeghni@orange.fr'

    Que dire de plus? C’est effarant! On attend toujours la réaction de la Fédération Protestante de France…

  2. jack.paraire@live.fr'

    Quand un pasteur à l’autosatisfaction protestante libérale continue sur la toile sa vulgarisation pastorale de chaire « pour permettre à chacun de mieux comprendre », ça donne immanquablement ce ramassis de phrases toutes faites de catéchisme d’église établie…
    La foi chrétienne, la réforme protestante, la bible… ; singulière lecture de réalités plurielles bien plus diverses et souvent bien plus dérangeantes.
    La réforme a libéré les consciences en traduisant la Bible dans la langue de chacun « pour favoriser un rapport direct avec les Ecritures » ? Il faut vraiment être pasteur et commettre chaque dimanche à partir de traductions officielles en français (!!) des prédications du prêt à croire et à penser pour prétendre que la traduction d’un texte est un rapport direct avec les textes! Hors chaire et hors robe d’autorité, la réalité est tout autre : il n’y a de rapport direct à un texte qu’à travers son écriture originelle… et encore, même pas ! On aime tellement en bon protestant servir à toutes les sauces Ricoeur et son hérméneutique… ; mais ça reviendrait ici à combattre une Maréchal Le Pen vivante par un pétiniste mort… Luther est connu pour avoir libéré la conscience antijuive ; Jean Calvin est connu pour avoir libéré la conscience de Michel Servet ; les luthériens allemands sont connus pour avoir libéré Hitler de tout scrupule politico-religieux… Un Bultmann qu’on aurait voulu excommunié, un Schweitzer, exilé… Merci petit jésus, à dieu seul la gloire protestante!
    Aux bases de la démocratie et de l’égalité : le sacerdoce universel. Ah mensonge protestant de plus ! Tous prêtres mais pas tous pasteurs, tous égaux, mais tous hiérarchisés ; tous égaux, mais heureusement pas tous prostitués en robe pastorale…
    Quant au protestantisme au fondement de la sacro-sainte laïcité et de la sacro-sainte république…
    Orgueilleuse et mensongère autosatisfaction protestante… !

    • marzel.descheyer@club-internet.fr'

      Soyons fous, rétablissons la peine de mort, remettons sur le marché la vente des indulgences et célébrons la Saint Barthélémy, confisquons les bibles, etc ….. On doit justement se battre contre ces tas d’hypocrites. Cette réforme a changé beaucoup de choses dans le monde, elle a été utilisée pour d’autres dérives également. Prenons le recul nécessaire et honnête.

    • xaviercassagne40@gmail.com'

      Que répondre à ces âneries que vous dites Mr Paraire! L’honneur c’est aussi de savoir ne pas s’abaisser à de tels propos…..

  3. Marc.gil59@free.fr'

    Je suivrai simplement Jacques Paraire en demandant quel pays a associé sur les billets de banque Dieu et l’argent et érigée le dollars en nouveau veau d’or sinon les Etats-Unis, pays protestant par excellence qui se considère comme le nouveau peuple élu. Là où les évangélistes passent la liberté et la laïcité trépassent. Mais lhomophobie triomphe, la liberté des femmes régresse avec le déni du droit à l’avortement qui va jusqu’à assassiner des médecins et faire exploser des cliniques. Toutes les religions sont mortifèrent. Au moyen âge c’était le christianisme et l’islam, chacun de leur côté et souvent contre les juifs et les hérétiques, à l’époque moderne catholiques et protestants qui s’entretuaient et tuaient le peuple en passant. aujourd’hui c’est surtout l’islam et parfois les évangélistes.

    • xaviercassagne40@gmail.com'

      N’importe quoi! On pourrait dire: Les catholiques et leurs milliers de bûchers, leur inquisition, leur persécution….. Des propos sans aucun contenu intellectuel!!!
      Cependant il n’empêche qu’il ne faut pas sortir des grandes écoles pour dire que les propos de Mme M. le P. sont idiots et sont surtout fait pour diviser les gens!!! Une stratégie extrémiste!

  4. rene.poujol@yahoo.fr'

    Merci de ce beau texte auquel le catholique que je suis souscrit sans réserve avec reconnaissance.

  5. svejus@hotmail.fr'

    Je rejoins James Woody dans sa synthèse et je déplore “la haine” de certaines réponses exposés.
    De la part de Mme Le Pen il faut vraiment ignorer l’histoire pour faire de tels amalgames !
    De toute façon cela est bien dans la trempe de ce genre d’idéologie qui n’a de fond de commerce que la division sur le terreau d’un nationalisme de bas étage.

    Pour les autres, les temps de disqualifications sont loin, nul ne s’en plaindra et il est bien de rappeler que de tous bord au nom de JC ont été commis les pires atrocités, nous ne sommes plus dans le passé !

    La menace des nationalismes et des fanatismes sont des menaces autrement plus importantes que des différences de points de vue entre catholiques et protestants, qui dans la sphère de la République (comme les athées par ailleurs) partagent l’essentiel des valeurs qui fondent le vivre ensemble.
    A la logique de la St Barthélémy œuvrons à celle de l’édit de tolérance

    Par l’amour de dieu, ne nous trompons pas de cibles !!

  6. laurent.bouger@bbox.fr'

    Je pense qu’elle a un compte à régler avec sa famille.
    Son père adoptif est Samuel Maréchal, le premier dirigeant du FNJ, fils de pasteur pentecôtiste (région de Nantes), et la compagne de son grand-père (Jany) est protestante (son chapelain est le pasteur Blanchard, un Luthérien évangélique conservateur à l’américaine).
    Mais elle, Marion Maréchal-Le Pen, après une éducation “pas très religieuse” se met à trainer du côté des catholiques traditionalistes, curieux non ?
    Loin de moi l’idée de me substituer au docteur Freud mais bon…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*