Accueil / Le Blog de la rédaction / Insultes et mépris

Insultes et mépris

 

Ce sont les deux mots qui semblent caractériser la visite de François Hollande au salon de l’agriculture. Les agriculteurs crient qu’on ne les écoute pas, qu’on ne tient pas compte d’eux, qu’on les fait travailler dans des conditions épouvantables. Le président hué, injurié n’arrive pas à trouver (mais y en a-t-il ?) des paroles qui calment, rassurent, rétablissent le contact, ouvrent l’espoir d’un avenir. Images consternantes d’une situation d’impasse où on s’affronte et où il ne semble pas y avoir d’entente ni de solutions possibles.
Il pourrait y avoir pire : un pays où on n’aurait même pas le droit de crier sa détresse et sa colère, où on serait réduit non seulement à la misère mais en plus au silence. Qu’il n’en soit pas ainsi est une maigre consolation et ne peut pas cacher la difficulté grandissante de vivre les uns avec les autres qui se manifeste aujourd’hui dans quantité de domaines.
Nous ne trouverons pas dans le Nouveau Testament ni ne puiserons dans notre foi des solutions économiques ou politiques à proposer. Elles relèvent du domaine de César et non de celui de Dieu. Mais nous, croyants, pouvons et devons affirmer que tous les hommes ont droit au respect et à la justice : ceux qui se débattent et souffrent, victimes de systèmes ou de mécanismes implacables ; et ceux qui exercent (ou dont on croit qu’ils exercent) l’autorité et détiennent (ou dont on s’imagine qu’ils détiennent) des pouvoirs. Appeler au respect et à la justice pour tous, quand on ne sait pas comment y parvenir, c’est à la fois dérisoire et essentiel.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos André Gounelle

Avatar
est pasteur, professeur honoraire de l’Institut Protestant de Théologie (Montpellier), auteur de nombreux livres, collaborateur depuis 50 ans d’Évangile et liberté.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.