Accueil / Le Blog de la rédaction / Égypte : Rencontre entre protestants et Frères musulmans

Égypte : Rencontre entre protestants et Frères musulmans

Après les élections en Tunisie, en Egypte, au Maroc, on a assisté à une montée des partis islamiques qui inquiètent les laïcs, les libéraux, les femmes et les minorités religieuses chrétiennes. Comme en Egypte où les Frères musulmans ont obtenu 47 % des sièges aux élections législatives et les salafistes près de 23 %.

Aussi l’annonce par l’ACO d’une Déclaration commune des Frères musulmans et des responsables de la Fédération des Eglises protestantes d’Egypte est-elle « réjouissante ».

La rencontre a eu lieu après que le Président de la Fédération des Eglises protestantes d’Egypte et son vice-président aient envoyé un « chaleureux courrier » au secrétaire général de la confrérie des Frères musulmans, grands vainqueurs des élections (avec les 3/4 des votes). En retour ce responsable des Frères musulmans a organisé la rencontre entre des représentants de son mouvement et des responsables d’Eglises protestantes. Il s’est aussi déclaré prêt à accepter une invitation à visiter les locaux des Eglises protestantes.

5 représentants des Frères musulmans dont leur leader ont ainsi rencontré 17 représentants des Eglises protestantes d’Egypte, Eglises presbytérienne, évangéliques ainsi que de services sociaux. protestants. On retiendra de leur communiqué commun :

« Tous les fils de notre pays sont les partenaires d’une même destinée et d’un même avenir. » ou encore :

« Tous les fils de notre pays ont les mêmes droits et les mêmes responsabilités, comme le déclare la constitution. L’égalité entre les citoyens construit l’unité de la société, l’efficacité est le seul critère permettant d’occuper une fonction publique ; et l’égalité devant les possibilités économiques est la base de la justice. La société égyptienne est basée sur la solidarité, l’interdépendance et la compassion envers autrui, lien qui inclut tous les citoyens sans aucune discrimination. Ainsi, l’éducation se doit de promouvoir des valeurs de tolérance, de solidarité et de pluralisme. »

Enfin la déclaration commune affirme que « le respect devant les croyances et devant ce qui est considéré comme sacré est une obligation. Empêcher le mépris des croyances d’autrui, prévenir l’incitation à la violence est une obligation sociale pour tout citoyen honnête. »

Et plus nouveau encore : « La liberté de croyance et des pratiques religieuses ainsi que la liberté de construire ou de rénover des bâtiments religieux. »

Enfin, il est de nouveau question de tolérance : « Leur responsabilité à l’égard de la société oblige les dirigeants, les institutions et les mouvements religieux à se battre contre toute sorte de discorde, d’intolérance et de discrimination, et à consolider l’unité de la société. »

Et, il me semble, une reconnaissance, implicite et jusqu’ici niée, de la part prise par les chrétiens à l’identité de la société égyptienne : « Chaque personne a contribué à cette identité [ensemble à travers le temps] et mérite de la recevoir en héritage. »

Les participants à cette rencontre ont insisté sur l’importance de se parler et de promouvoir des activités communes, en particulier parmi les jeunes. On verra comment se construit cette « nouvelle Egypte » et comment les « rêves de la révolution » deviendront peut-être réalité.

L’ACO en diffusant ce teste ajoutait que « certes, les protestants sont une minorité (importante – un million de membres selon des statistiques probablement optimistes – dans la minorité chrétienne d’Egypte (qui est créditée de 6 à 12 millions de fidèles), mais cela semble montrer une volonté d’ouverture de la part de la confrérie des Frères musulmans. Si le texte est appliqué, commentait encore l’ACO, il représenterait un progrès, notamment pour ce qui est des bâtiments religieux : sous Moubarak, il était quasiment impossible de construire une église, et même très difficile de la restaurer ou de la réparer. L’ACO en sait quelque chose : une tentative d’acheter une maison et d’en faire un centre de rencontre pour la paroisse francophone du Caire a échoué, après des années de négociations difficiles et d’inquiétudes fondées ! Espérons que cette rencontre aille dans le sens d’une cohabitation pacifique en Égypte. »

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Évangile et liberté

.Evangile-et-liberte@evangile-et-liberte.net'

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.