Accueil / Le Blog de la rédaction / Au-delà de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens

Au-delà de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens

Cette année encore, les chrétiens sont invités à prier pour l’unité du 18 au 25 janvier, dates suggérées en 1908 pour aller de saint Pierre à saint Paul. Ces dates sont symboliques. Mais le symbole n’est-il pas aujourd’hui dépassé ? Est-ce bien d’une telle semaine dont les français ont besoin ?

 
Disons le clairement : cette semaine est usée. Elle n’attire que les convaincus aux célébrations qui sont proposées. Elles ne changent pas les pratiques : des prêtres continuent de refuser à des protestants d’être parrain ou marraine d’enfants catholiques. Des protestants continuent à penser que la théologie catholique est restée enfermée au Moyen Âge. Les orthodoxes sont toujours aussi méconnus. Et que dire de l’intercommunion ? La communion reste toujours le sacrement de la division. Les chrétiens n’ont plus rien à faire des hésitations d’institutions qui sont tellement en contradiction avec la prédication qui est portée par l’esprit des textes bibliques. Le temps de l’œcuménisme seul est fini.

C’est au nom même de l’Évangile prêché par Jésus, que nous ne pouvons pas nous contenter d’une fraternité étroite.

Une semaine de prière pour l’unité des chrétiens, personne ne peut être contre. C’est même insuffisant tant l’idée est belle et correspond à ce que l’Évangile nous invite à vivre : une fraternité active. Mais comment pouvons nous restreindre, de nos jours, la fraternité aux seuls chrétiens ? L’Évangile, précisément, fait voler en éclat les frontières religieuses, sociales, nationales, que bien des personnes voudraient garder étanches. C’est au nom même de l’Évangile prêché par Jésus, que nous ne pouvons pas nous contenter d’une fraternité étroite. L’heure est largement venue de prendre acte que la transcendance nous invite à transcender nos chapelles pour découvrir de quelle

Blason conçu par Théodore Monod

Blason conçu par Théodore Monod

manière elle s’exprime dans les différentes religions qui sont autant de langues pour dire les chemins de l’humanité.

 
Chaque religion est traversée de sensibilités des plus conservatrices aux plus libérales, des plus irrationnelles aux plus rationalistes, des plus intégristes aux plus a-dogmatiques. Chaque religion produit ses terroristes et ses apôtres de la paix. Nous pouvons faire une comptabilité des horreurs faites au nom de la religion et désigner la plus affreuse. Cela ne changerait rien au fait que tout groupe humain génère ses violences, ses injustices, ses erreurs et ses fautes, qu’il soit explicitement religieux ou non.

 
Nous pouvons aussi décider de faire valoir ce que nos patrimoines spirituels ont de meilleur pour constituer des réserves d’espérance et pour forger des consciences. Les dignitaires religieux ont la responsabilité de rappeler que nous n’avons pas à prêcher pour nos communautés respectives. Nous prêchons pour l’au-delà : au-delà des clivages partisans, au-delà des chapelles particulières, au-delà des intérêts de caste, au-delà de nos cercles d’influence ou de pouvoir. C’est ce que fait le pape quand il se préoccupe des questions sociales. C’est ce que fait le président de la Fédération protestante de France, François Clavairoly, lorsqu’il invite les communautés protestantes à réaliser des jumelages intelligents entre Églises, synagogues et mosquées. C’est ce que font les imams qui ont ouvert leur mosquée. C’est ce que fait le rabbin Yann Boissière en organisant « Les voix de la Paix » à Paris. C’est ce que nous sommes tous appelés à faire. Le temps est venu de mettre en place la rencontre de chacun avec tous. Le temps est venu de proclamer les hauts faits de Dieu dans la pluralité des langues humaines que sont les religions, pour en entendre les multiples nuances. Semaine de prière pour l’unité, sans exclusive, sans restriction.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos James Woody

Avatar
Pasteur de l'Église protestante unie de France à Montpellier et président d'Évangile et liberté, l'Association protestante libérale.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.