Accueil / Le Blog de la rédaction / Pape, papotages et parole

Pape, papotages et parole

Un humoriste a dit : « Que fait le pape ? Il papote ». Le chapelet des vœux en de multiples langues débité chaque année place Saint-Pierre semble le confirmer. Certes le pape ne se résume pas à cette cérémonie. Mon antipapisme viscéral de vieux protestant ne m’empêche pas d’avoir de la sympathie et de l’estime pour François (alors que je n’appréciais guère ses prédécesseurs) et de trouver injuste la boutade de l’humoriste. Elle contient, cependant, une part de vérité.

Le christianisme est essentiellement parole. S’il tente de s’imposer par la puissance, le prestige ou l’efficacité, il se trahit et se renie. Il n’a pas d’autre moyen légitime d’action que des mots. Et quand on n’en perçoit pas le sens, les mots se réduisent à du papotage. On croit les rendre importants par de spectaculaires mises en scène (les politiques font de même, pensons aux allocutions de nouvel an de nos présidents). On les insère dans des rituels, des célébrations et des fastes par peur que dépouillés de tout apparat, ils ne retiennent pas l’attention. Beaucoup préfèrent l’éclat de « la cymbale qui retentit » à la modestie du « son doux et subtil ». Mais, sonores ou discrets, pour ceux auxquels ils ne transmettent rien, les discours ne sont que du papotage. Qu’a travers nos mots de chrétiens passe une parole porteuse de sens relève de notre responsabilité (évitons le vide des pieuseries), mais pas seulement ; c’est le travail de l’esprit, du nôtre comme de celui de Dieu.

André Gounelle

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos André Gounelle

est pasteur, professeur honoraire de l’Institut Protestant de Théologie (Montpellier), auteur de nombreux livres, collaborateur depuis 50 ans d’Évangile et liberté.

Un commentaire

  1. theo.junker@pt.lu'

    André Gounelle parle juste. Dans toute l’histoire de l’humanité les hommes et les femmes parlent. D’après la Bible depuis Adam et Eve, Moïse et David, Job et Esaïe, Jean le Baptiste et Marie, Jésus de Nazareth, Pierre et Paul, les quatre Evangélistes, pour ne citer que des plus connus. Paroles prononcées ou paroles écrites et transmises. Par des chinois, orientaux, grecs, romains, arabes, saint Augustin, des Pères de l’Eglise, des souverains, des papes, Martin Luther, Zwingli et Calvin, Schweitzer et Bonhoeffer, Martin Luther King, chacun complètera…De façon particulière les paroles rapportées de Jésus étonneront, influenceront, inspireront, agiront, apaiseront ou bouleverseront “jusqu’à la fin du monde” ceux qui les entendront. Le pape Francis semble refléter pour sa part ce qu’il en a reçu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.