Accueil / Qui sommes nous ?

Qui sommes nous ?

Évangile et liberté, fondé en 1886, est le mensuel francophone du Protestantisme libéral.
Chaque mois Évangile et liberté vous propose des textes de réflexion et de spiritualité. Ses pages veulent interroger la foi chrétienne dans ses contenus et ses expressions.

Évangile et Liberté

Par souci de vérité et de fidélité au message évangélique, refusant tout système autoritaire, nous affirmons :

  • la primauté de la foi sur les doctrines,
  • la vocation de l’homme à la liberté,
  • la constante nécessité d’une critique réformatrice,
  • la valeur relative des institutions ecclésiastiques,
  • notre désir de réaliser une fraternité active entre les hommes qui sont tous, sans distinction, enfants de Dieu.

Direction – Rédaction

Directeur de la publication

James Woody, Jean-Marie de Bourqueney, Abigaïl Bassac

James Woody, Jean-Marie de Bourqueney, Abigaïl Bassac

James Woody

Rédacteur en chef
Jean-Marie de Bourqueney

Adjointe à la rédaction
Abigaïl Bassac

Diffusion d’Evangile et liberté et relations avec les lecteurs
Michèle Pourteau

Comité de rédaction

Jean-Paul Augier, Abigaïl Bassac, Jean-Marie de Bourqueney, Gilles Bourquin, Patrick F. van Dieren, Guylène Dubois, Marie-Noële et Jean-Luc Duchêne, Michèle Gaillard, Olivier Guivarch,  Pierre-Olivier Léchot, Samuel Macaigne, Pierre de Mareuil, Maxime Michelet, Henri Persoz,  Michèle Pourteau, Agnès Schaeffer, James Woody

Secrétariat de rédaction
Marie-Noële et Jean-Luc Duchêne

Conception graphique et maquette
Patrick F. van Dieren

Webmaster
Karim Cermolacce

Administration

James Woody, président

Conseil d’administration

Jean-Paul Augier, André Arn, Alain Bienvenue, Patrick F. van Dieren, Marie-Noële et Jean-Luc Duchêne, Frédéric Fournier, Philippe Fromont, Laurent Gagnebin, Etienne Hollier-Larousse (trésorier), Nathalie Leroy-Mandart (secr.),  Jean-François Maire,  Nancy de Richemond, James Woody (président).

Secrétariat

Karim Cermolacce
Evangile et liberté
14 rue de Trévise
75009  Paris

 

Mouvement libéral du christianisme francophone

Évangile et liberté est un mouvement issu du protestantisme libéral et un journal qui exprime les convictions et les recherches d’un christianisme pour notre temps.

Des convictions

Voici la charte sur laquelle le mouvement et le journal se reconnaissent :

Par souci de vérité et de fidélité au message évangélique, refusant tout système autoritaire, nous affirmons :

La primauté de la foi sur les doctrines
Nous n’aimons pas les vérités intangibles qui prétendent enfermer le divin dans une expression définitive. Les textes bibliques nous invitent à découvrir la richesse de différentes sensibilités et des discours pluriels sur Dieu. C’est la raison pour laquelle nous favorisons les dialogues avec tous, croyants ou non, avec les différentes théologies, les arts, les sciences, la culture et, de façon plus générale, ce qui fait notre monde.

La vocation de l’homme à la liberté
Nous comprenons l’Évangile de Jésus-Christ qui résonne dans les textes bibliques comme un appel à la liberté.
En valorisant l’individu, nous portons un regard positif sur l’humain et sur sa capacité à agir, entreprendre, prendre sa part dans la construction d’une société plus juste, plus harmonieuse. Nous croyons que Dieu libère notre énergie créatrice en nous libérant des intégrismes, des démagogies et des tyrannies religieuses.

La constante nécessité d’une critique réformatrice
En encourageant chacun à penser ce qu’il croit, nous refusons le divorce entre la réflexion et la spiritualité. Les textes bibliques sont le produit de contextes particuliers et n’apportent pas des réponses toutes faites aux questions d’aujourd’hui : ils sont à interpréter.

La valeur relative des institutions ecclésiastiques
Les Églises, en tant qu’institutions, sont utiles pour aider chacun à forger ses convictions, mais elles n’ont pas à imposer des normes de croyance ou de comportement. Elles ont pour fonction de relayer l’effort de Dieu de nous rendre plus humains.

Notre désir de réaliser une active fraternité entre les hommes et les femmes qui sont toutes et tous, sans distinction, enfants de Dieu
Le service du prochain nous paraît toujours supérieur à l’exactitude des discours sur Dieu. Le prochain n’est pas celui qui est proche de nous mais celui dont Dieu nous rend proche.

Manière d’être

Nous sommes des croyants optimistes. Si nous n’ignorons rien des tragédies contemporaines et voulons agir à notre niveau pour qu’elles n’aient pas le dernier mot de l’histoire, nous n’en demeurons pas moins des êtres joyeux, faisant nôtre le mot d’ordre biblique « soyez toujours joyeux, priez sans cesse ! »

Nous voulons être une école de la tolérance : nous ne condamnons pas ce qui nous est étranger et nous reconnaissons la valeur de l’autre. Nous ne faisons pas de la religion la réalité dernière des êtres et des choses : nous croyons que Dieu renvoie à une réalité qui n’est pas religieuse, car Dieu n’est pas la « chose » des religions, et qui enrichit notre existence de nouvelles possibilités.

  •  Être attentifs aux questions d’aujourd’hui plutôt qu’aux réponses d’hier.
  •  Actualiser l’expression de la foi chrétienne face aux stéréotypes sur le religieux et innover dans le champ théologique pour stimuler l’ensemble des religions.
  •  Favoriser le dialogue entre les religions et l’athéisme, avec les cultures contemporaines, au lieu de se résigner à un choc des cultures.
  •  Traduire l’espérance chrétienne par un engagement au sein de la société.

 

Texte de présentation d’Evangile et liberté