Accueil / Journal (rche 214)

Journal

5. Hilaire de Poitiers

Quand les Pères de l’Église nous surprennent et nous questionnent... Jacques-Noël Pérès, professeur de patristique à la faculté de théologie protestante de Paris, partage pour nous ces trésors du patrimoine chrétien.

Lire la suite...

Mépris ? Ras le bol !

Le dossier de la laïcité politique est rouvert en France. Fallait-il le faire ? Dans quelles conditions ? On peut à l’envi en discuter… Mais j’avoue que, surtout vu de Belgique où je vis, je suis surpris des passions que ...

Lire la suite...

La chaise vide

La chaise est vide. Il n’y a plus de visage derrière la vitre. Elle s’est éteinte au petit matin sans un mot, emportée dans son sommeil. Elle passait ses journées en silence, regardant le spectacle de la rue, souriant ou ...

Lire la suite...

Le péché

Après l’Incarnation (n°217, mars) et la Croix (n°218, avril), voici un autre article nous aidant à penser un christianisme pour aujourd’hui. Évoquant les dérapages causés par certaines compréhensions du péché, Jean-Marie de Bourqueney se demande s’il ne serait pas judicieux de le ressaisir à travers la notion de fragilité

Lire la suite...

Quelle théologie pour les Pastorales ?

L’un des principaux arguments contre l’attribution à Paul des épîtres pastorales (1 & 2 Timothée, et Tite) est qu’on n’y reconnaît plus la théologie paulinienne. Mais quelle est celle de l’auteur de ces lettres où dominent les exhortations et une perspective institutionnelle ? Cet article est la suite de la réflexion sur les Pastorales entamée dans le n° 218.

Lire la suite...

François de la Noue « Bras de fer » 1531-1591

Noble, converti à la Réforme, François de La Noue, dit « Bras de fer » (à ne pas confondre avec Philibert « Jambe de Fer », compositeur réformé du XVIe siècle : voir E & L n° 216, février 2008), est connu comme chef militaire, pacificateur, homme de lettres. Il sera fidèle à la Réforme, l’ayant choisie seul et par conviction. Tous l’ont aimé et respecté, et Henri IV dira qu’il était « grand homme de guerre et encore plus grand homme de bien ».

Lire la suite...

À tombeau ouvert

La fête des Rois est, au Brésil, l’occasion de « folies », fêtes traditionnelles, intermédiaires entre le profane et le sacré, auxquelles Madeleine et Bernard Félix ont eu l’occasion d’assister.

Lire la suite...

Internet

Internet est devenu notre grande mémoire collective. Tout ce qui passe sur la toile y reste prisonnier. Sauf à détenir la clé d’accès d’un site, personne ne peut en modifier le contenu et effacer ce qui s’y trouve. Combien de ...

Lire la suite...

Prier, pour quoi faire ?

La question mérite d’être posée, fût-ce sous cette forme abrupte. Philippe Vollot est choqué lorsqu’un célébrant nous invite à prier pour nous et pour les autres, tant cette pratique lui paraît peu chrétienne. Quelle que soit la sincérité de cette démarche, elle nous ramène involontairement à la conception bien peu évangélique d’un Dieu tout-puissant que l’on veut à notre service.

Lire la suite...