Accueil / Journal / Abonnement

Abonnement

Ce que nous avons ou non à craindre

Vous avez souvent vu passer et repasser dans nos colonnes le nom de Schleiermacher. Après avoir traduit le manifeste éminemment romantique De la religion (Van Dieren, 2004) et La cohérence de la foi chrétienne, la dogmatique du philosophe et théologien allemand (Labor et Fides, 2004), Bernard Reymond s’attache à un autre aspect de l’oeuvre polymorphe de Schleiermacher : ses prédications. Pour ce volume, notre ami et collaborateur régulier, Bernard Reymond a traduit avec une virtuosité ébouissante 12 prédications, témoignant de l’art oratoire du prédicateur. Le volume L’éloquence de la foi paraîtra en octobre chez Van Dieren. Nous vous proposons un extrait d’une prédication de 1807 —alors que Napoléon envahissait l’Allemagne— dans laquelle le pasteur invite à chercher dans l’Évangile la confiance en l’avenir.

Lire la suite...

« Pierres vivantes »

Loup Cornut nous invite à être les pierres vivantes de l’Église qui peut se manifester partout et non pas seulement dans des temples. Mais beaucoup d’obstacles se trouvent sur le chemin de celles et ceux qui veulent nous rejoindre. Alors n’est-ce pas plutôt à nous d’aller vers eux ? Il y a bien des manières de le faire.

Lire la suite...

Les fameux « trente deniers »

Le fait est peu connu : Marcel Pagnol, l’auteur souriant de pièces de théâtre, de films, de mémoires d’enfance « plus provençaux que nature », s’était passionné pour le personnage de Judas Iscariote, l’apôtre qui trahit Jésus. Et précisément, le ...

Lire la suite...

La règle du jeu

On peut vivre sa foi sous le régime de la loi et en faire une règle du jeu avec gagnants et perdants. Fallait-il que les chrétiens, d’origine juive ou non, continuent à suivre les prescriptions rituelles concernant la nourriture, se demandent les chrétiens de Rome ? Paul place ses interlocuteurs devant le tribunal de Dieu où ce n’est plus la loi qui compte mais la confiance en Lui. Cette confiance est pour tous. Nous pouvons alors gagner tous ensemble.

Lire la suite...

Une pentecôte

Le port de Hambourg, La ville de Marseille, La baie de Hong-Kong, L’île de Manhattan Ne sont pas aussi cosmopolites Que la ville sainte En ce matin de fête ! Voyez le cercle fervent De la communauté priante Devenue chandelier ...

Lire la suite...

Ne pas voir ?

  Le Mas Soubeyran, dimanche 4 juin après-midi. Nous sommes à une centaine de jours de l’Assemblée annuelle, et à une centaine de mètres de la chaire, face à la bergerie devant laquelle va être dévoilé le bas-relief de bronze ...

Lire la suite...

Charles Gide, ou l’utopie d’une économie évangélique

Charles Gide (1847-1932), oncle d’André, a voulu construire une économie fondée sur des bases évangéliques. La notion de « solidarité » est là décisive. Toute injustice nous concerne puisque nous vivons une commune humanité. L’idéal coopératif transcendait pour C. Gide les urgences économiques et sociales pour devenir une question de dignité. Ce qu’on appelle aujourd’hui l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) a, avec le protestant Charles Gide, des racines chrétiennes et proprement réformées souvent insoupçonnées.

Lire la suite...

Réalités de la vie

  Alors que je regardais une série aussi captivante et addictive qu’inutile et éphémère, une phrase de l’héroïne m’a saisi : « l’être humain n’est pas capable de supporter trop de réalités à la fois. » Est-ce à dire que ...

Lire la suite...