Accueil / Culture / La « résurrection » du Christ, ça nous concerne

La « résurrection » du Christ, ça nous concerne

Dans un livre tout récent, Céline Rohmer, qui enseigne le Nouveau Testament à l’Institut protestant de théologie de Montpellier, et François Vouga, professeur émérite dans la même spécialité, auscultent les plus anciens témoignages sur la résurrection du Christ… si l’on ose cet anachronisme : les auteurs précisent d’entrée de jeu que le terme théologique de résurrection est étranger au vocabulaire biblique, lequel est nettement plus imagé et diversifié. D’où les guillemets au titre de cet article.
Les deux auteurs étudient avec minutie les pages consacrées à ce thème dans certaines épîtres de Paul : Thessaloniciens, Galates et Corinthiens. Ils nous offrent un ouvrage exigeant qui allie le sérieux de l’exégèse scientifique, des perspectives théologiques enrichissantes et une agréable mise en parallèle avec des écrivains contemporains, notamment Camus et… Houellebecq !
Mais c’est d’abord la finesse de l’approche exégétique qui fait la richesse de l’ouvrage. Ainsi, nos auteurs corrigent (enfin !) la traduction commune de 1 Thessaloniciens 4, 16. Dans toutes les éditions courantes de la Bible, on peut lire : « Tous ceux qui sont morts en Christ ressusciteront (se lèveront) d’abord. » Avec de solides arguments grammaticaux, nos auteurs démontrent qu’il faut traduire en fait : « Tous les morts se lèveront en Christ ». On aurait envie de s’exclamer : « Ça change tout ! » Tous les morts ressusciteront, et pas seulement les chrétiens labellisés ! Paul n’était nullement partisan d’un « exclusivisme » qui interdirait le salut à la majeure partie de l’humanité.
Sur cet exemple frappant, on mesure mieux l’intérêt de l’ouvrage : il ne s’agit pas d’érudition gratuite mais précisément, grâce au sérieux de l’approche exégétique, l’ouvrage ouvre des perspectives essentielles. Les auteurs puisent dans le texte biblique une théologie élaborée, en l’occurrence une théologie qui ne peut que réjouir un protestant libéral.

Céline Rohmer, François Vouga, Paul face à la résurrection, Réveillé d’entre les morts, Paris, Médiaspaul, 2022, 166 pages.

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Michel Barlow

essayiste, romancier et théologien, est universitaire retraité (Lettres et sciences de l’éducation). Il collabore régulièrement au magazine catholique contestataire Golias hebdo comme à Évangile et liberté.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.