Accueil / Société / Pour l’Ukraine ! Pour la Liberté !

Pour l’Ukraine ! Pour la Liberté !

Il n’est pas besoin d’être un géostratège particulièrement sagace pour comprendre que nous vivons un tournant historique. Les historiens de demain discuteront bien sûr des causes de ces événements et chercheront dans les années écoulées les prémisses des heures que nous traversons. Sans doute pointeront-ils également, et à raison, les responsabilités des Occidentaux dans le déclenchement de cette guerre dont la culpabilité incombe pourtant au seul président de la Fédération de Russie. Mais par-delà l’évaluation historique des événements que nous vivons (et que je laisse volontiers aux chercheurs de demain), il est un fait qui mérite attention : depuis le déclenchement des hostilités, les marques de soutien à l’Ukraine et à son peuple ne diminuent pas au sein de la population européenne. Or je veux croire que ce qui est en train de se passer là n’est pas qu’une simple réaction épidermique aux horreurs qui adviennent sous nos yeux.

Depuis plusieurs décennies, nous nous étions habitués à la démocratie et nous nous faisions surtout au fait que la liberté que cette dernière était censée nous garantir soit peu ou prou réduite en raison de motifs sanitaires, sécuritaires voire même identitaires. Nous nous étions habitués à entendre de la part de commentateurs plus ou moins bien inspirés que les régimes autoritaires qui fleurissent de par le monde et jusqu’au cœur de l’Europe constituaient au fond des formes de gouvernement plus efficaces que nos vieilles démocraties libérales essoufflées. La dépression morale et civique qui nous étreignait depuis plusieurs décennies nous laissait en quelque sorte sans horizon d’espérance. Mais voilà que, soudainement placés devant le « allez vous faire foutre ! » des soldats ukrainiens de l’île des Serpents ou devant le courage d’un comique devenu le leader d’un peuple entré en résistance, nous nous sommes sentis vibrer pour cette liberté qui ne nous parlait plus et pour laquelle, aujourd’hui même, des Ukrainiens sacrifient leur vie.

Avec le déluge de feu qui s’abat sur l’Ukraine, notre vieux continent est entré dans une nouvelle nuit glacée dont personne ne peut dire quand elle prendra fin. Mais je veux croire que c’est précisément quand la nuit est tombée que nous sommes le mieux à même de percevoir ces quelques rayons de lumière qui nous rappellent qu’aussi avancée que soit la nuit, c’est bien l’aube qui, en fin de compte, finira par se lever. Nous nous trouvons simplement devant un choix : voulons-nous continuer à voir briller l’étincelle de la liberté ou sommes-nous prêts à entrer lentement mais sûrement dans l’obscurité de la servitude ? Défendrons-nous le dynamisme créateur de la liberté ou bien chercherons-nous la paix stérile de l’esclavage ? C’est de la réponse à cette question que dépendra, demain, notre type d’existence. Et ne nous trompons pas : le chemin sera long, les heures sombres et les tentations de compromission légions. C’est pourquoi il est crucial que dès à présent, nous sachions puiser dans le courage d’être auquel nous appelle l’Évangile les forces nécessaires pour entretenir la foi dans les idées de la démocratie et de la liberté.

Pierre-Olivier Léchot, président d’Évangile et Liberté.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Pierre-Olivier Léchot

est docteur en théologie et professeur d’histoire moderne à l’Institut Protestant de Théologie (faculté de Paris). Il est également membre associé du Laboratoire d’Études sur les Monothéismes (CNRS EPHE) et du comité de la Société de l’Histoire du Protestantisme Français (SHPF).

2 commentaires

  1. regineringwald@gmail.com'

    A l’attention de Pierre-Olivier Léchot
    Nous avons beaucoup apprécié votre article « Pour l’Ukraine.. » et nous sommes permis d’en lire une partie au cours d’une célébration lors de l’AG de NSAE hier soir. Nous autorisez-vous à le faire circuler dans nos réeaux, en indiquant la source bien sûr? Bien cordialement. Régine

  2. pierre olivier lechot

    Bien sûr!
    Cordialement
    POLéchot

Répondre à Régine Ringwald Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.