Secte

 

Le mot « secte » n’a pris que récemment un sens péjoratif. Autrefois, on l’appliquait à un courant de pensée ou de spiritualité sans que cela entraîne forcément un jugement négatif. En 1554, Castellion distingue des sectes « honorables », des sectes « impies » et des sectes « à mi-chemin » entre les deux. Dans son Entretien avec M. de Sacy (1655), Pascal qualifie de « sectes » des écoles philosophiques comme les stoïciens et les épicuriens. Au 19ème siècle, des protestants parlent tranquillement de la « secte luthérienne » et de la « secte réformée », pour dire que luthériens et réformés forment, au sein du protestantisme, des courants distincts.

Depuis un siècle, à la suite des travaux de Troeltsch (1865-1923), la sociologie des religions distingue « sectes » et « Églises ». Les Églises sont ouvertes sur la société, veulent dialoguer avec elle, participer à sa vie et à sa réflexion. Au contraire, les sectes sont hostiles au « monde » et entendent s’en séparer aussi radicalement que possible. Elles forment des communautés nettement délimitées avec des listes précises de membres, alors que les Églises n’ont pas de frontières facilement discernables et comportent une marge de gens dont on ne sait pas très bien s’ils en font partie ou non.

Aujourd’hui, on se sert du mot «secte» pour désigner des mouvements dont on estime les activités nocives pour les personnes et la société. Du coup, ce terme est devenu infamant et ceux à qui on l’applique protestent énergiquement, parce qu’ils y voient un reproche, une insulte, et qu’ils craignent de se voir condamner par l’opinion publique et dans certains cas par les tribunaux. On oublie qu’une secte, même extravagante pour le sens commun, peut être d’un point de vue éthique et juridique parfaitement respectable.

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos André Gounelle

est pasteur, professeur honoraire de l’Institut Protestant de Théologie (Montpellier), auteur de nombreux livres, collaborateur depuis 50 ans d’Évangile et liberté.

2 commentaires

  1. constans.pierre1@gmail.com'

    Bonjour,
    Ceci est 1 témoignage personnel :

    soyez victimes de tapages nocturnes,
    pour nuire gravement à votre santé (ayant à me lever, la nuit afin d’ aller travailler… ),

    votre devenir professionnel donc

    pour  » aider  » de toute évidence, en procédant ainsi, – en connivence ou par naïveté… – ,

    1 collègue à qui cela a permis de m’ empêcher d’ évoluer professionnellement,

    afin de lui laisser  » champ libre  » ,

    tout cela pendant environ 3 ans,

     » appuyés  » par 1 ou quelques personnes  » bien placées « …

    au point que la même la Police n’ avait pas pu intervenir efficacement,

    et vous en viendrez à relativiser fortement les aspects  » respectables  »

    de la mouvance sectaire ( Témoins de Jéhovah, en l’ occurrence) !

    Ne tombons plus dans le piège de la  » victimisation  » de

    celles & ceux qui, JADIS il est vrai,
    tout comme les Juifs, handicapés, gens du voyage, communistes, homosexuels etc. ,

    furent victimes, par exemple, du nazisme :

    ce n’ est en aucun cas une justification, de nos jours,

    à la persécution d’  » autres  » qu’ eux-mêmes, désormais,

    a fortiori, quand, comme eux, on se prétend chrétiens,

    à moins qu’ ils en soient  » restés aux guerres de religions  » … !

    Veuillez m’ excuser si mon commentaire vous semble, peut-être,
     » déplacé  »

    mais, pour ma part,
    je  » paie  » encore,

    – R.Q.T.H. pour cause de M.I.C.I.
    & à 58 ans – ,

    au prix de l’ ensemble de mon existence quotidienne,
    ce type de comportements-là !

    J’ avais été  » soulagé  » , il y a quelques mois de cela,
    de lire dans  » Réforme  » que (parmi d’ autres, hélas…),

    les Témoins de J. étaient enfin reconnus comme adoptant bien
    les comportements des dérives sectaires :

    il est temps d’ ouvrir enfin les yeux,

    après s’ être laissés prendre au  » piège  » d’ une empathie  » sans bornes  »

    qui résultait de faux parallèles avec

    l’ Histoire du Protestantisme historique,
    huguenot puis-je écrire,
    français.

    Concernant tout ce qui m’ est  » arrivé  »
    la peur de certain(e)s de témoigner en ma faveur,
    la lâcheté d’ autres,
    l’ intérêt immédiat pour certain(e)s autres encore,

    de même que des délais de prescription,

    vis-à-vis de la  » complice  » de ces personnes-là,
    qui s’ est livrée, en 2008 & dans le cadre professionnel,
    à du harcèlement moral contre moi,

    ne me permettent plus d’ agir comme je l’ aurais souhaité,

    d’ autant que c’ est, largement, a posteriori,
    en lisant Marie-France HIRIGOYEN,

    que j’ ai compris ce qui m’ était  » arrivé  » ,

    de quoi j’ avais été l’  » objet  » .

    Par conséquent, c’ est désormais une autre  » stratégie  » qu’ il me faut adopter

    afin de pouvoir, si possible
    faire autre chose que de survivre uniquement
    & de m’ inquiéter – à juste titre compte tenu des entraves qui m’ ont été mises au niveau professionnel -,

    pour ma vie & même ma survie,
    à plus ou moins brève échéance.

    Bien cordialement à vous.

  2. constans.pierre1@gmail.com'

    … (suite)

    …  » les sectes sont hostiles au « monde » et entendent s’en séparer aussi radicalement que possible. Elles forment des communautés nettement délimitées avec des listes précises de membres, alors que les Églises n’ont pas de frontières facilement discernables et comportent une marge de gens dont on ne sait pas très bien s’ils en font partie ou non.  » ,
    écrivez-vous.

    Concernant des  » listes  » ,

    j’ ai appris récemment qu’ il existe un  » Annuaire du protestantisme français  » nous répertoriant,

    semblerait-il :

    nous serions donc, nous aussi, une  » communauté … délimitée … de membres  » , de facto ?

    Nous concernant, chrétiens & protestants,

    qui n’ aurions  » pas de frontières facilement discernables …  » ,

    je suis quasi certain que des membres de la mouvance sectaire en usent & en abusent, précisément,

    en faisant des  » allers-retours  » entre leur mouvance,

    d’ une part,

    et nos Eglises & nos temples,

    allant ainsi  » aux renseignements  » ,

    d’ une part,

    toute comme en  » faisant les marchés  » des places des centre-villes, d’ ailleurs, aussi.

    Mon expérience négative, naguère, dans une paroisse en particulier d’ une

     » ville-village  » de la métropole de Lyon,

    m’ incite fortement à parvenir à cette conclusion !

    De même, comme j’ ai longtemps travaillé dans la commune que j’ habite toujours,

    ici même où j’ ai été l’ objet de persécutions de la part des T. de J.

    sus-mentionnés et habitant dans mon immeuble

    ainsi que d’ 1 COLLÈGUE qui s’ est livré à du harcèlement moral contre moi,

    comme je suis moi-même abonné  » papier  » d’ E. & L.

    que je le reçois donc en boîte à lettres , d’ une part

    et que je suis POSTIER, d’ autre part,

    je ne serais pas autrement surpris que,

    parmi less  » récents  » de vos abonné(e)s

    ( » après moi « , très logiquement…)

    figurent un(e) voire des T. de J. :

    cela leur permettrait ainsi de prendre connaissance

    du contenu de ce que je vous écrit, ici même, dans mes divers commentaires :

    je présume en effet qu’ il ne vous  » viendrait pas à l’ idée  » ,

    chez  » ÉVANGILE & LIBERTÉ  » (y compris si cela vous était possible),

    de vérifier que, parmi vos abonné(e)s,

    ne figurent pas des membres de la mouvance sectaire,

    n’ est-ce-pas ?

    Mais j’ ai trop besoin d’ écrire,

    afin, tout comme d’ autres, personnalités célèbres, elles,

    ( ex :Annie DUPERREY & son livre  » Le voile Noir  »

    ou

    Flavie FLAMENT &  » La consolation » )

    d’ essayer de sortir du mal-être dans lequel je me trouve à cause de certaines personnes,

    qu’ elles & d ‘autres tentent, encore aujourd’hui,

    de  » maintenir en place  » contre moi !

    Bien cordialement.

Répondre à Pierre CONSTANS Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.