Accueil / Agir / Accompagnement spirituel et laïque

Accompagnement spirituel et laïque

 

Vouloir cantonner le spirituel à la seule foi chrétienne ou à la seule religion serait à mes yeux une offense pour certains en ceci que cela ne serait pas reconnaître une part spirituelle à tout individu porteur du souffle de vie : quid des athées, agnostiques, antithéistes, et autres areligieux ? La spiritualité recouvre plusieurs aspects majeurs tels l’équilibre de vie, le sens des événements, l’identité psychosociale, la transcendance. Ainsi considérée, elle devient donc propre à chaque être humain et non plus uniquement aux croyants. Elle prend en compte la religion du patient s’il en a une, sans forcément se confondre avec elle, permettant ainsi d’envisager un accompagnement bio-psycho-social et spirituel laïque. Les personnes trouvant une transcendance à travers la foi ou la religion sont autant considérées que celles qui se transcendent par les arts, le grand amour, la science ou que sais-je encore. En prenant en compte cette part spirituelle de tout individu, la complexité de l’être se veut entièrement respectée et permet de mobiliser au mieux les ressources internes de la personne accompagnée.

La laïcité est quant à elle trop souvent mal comprise. Certains croyants, se sentant menacés, la perçoivent à tort comme un rejet pur et simple de la religion. Or la nuance est subtile : on renvoie la religion à la sphère privée de chaque personne tout en laissant une liberté d’expression de foi à chacun, dans la mesure où celle-ci respecte les libertés fondamentales d’autrui. L’État laïque, défendant chaque citoyen de manière impartiale dans ses droits inaliénables, assure par la même occasion la diversité de croyances et la pluralité au sein de la société. Ainsi, la laïcité est une ode au « bien vivre ensemble ». Dès lors, un accompagnant spirituel qui se veut centré sur le patient peut tout à fait mettre en veilleuse sa propre spiritualité pour répondre au besoin de celui qui est écouté et accompagné. Si certains affirment qu’il s’agit d’un compromis de trop dans l’abandon de la foi chrétienne dans une société se sécularisant de plus en plus, je pense au contraire qu’il s’agit d’une preuve concrète d’amour pour le prochain : l’abandon de soi pour donner la place à l’autre, à l’expression de ses émotions et de ses besoins.

 Le spirituel n’est pas le monopole des religions

Seulement voilà, un tel modèle d’accompagnement a une implication forte qui peut faire des émules : l’accompagnement spirituel ne serait plus l’apanage des institutions religieuses uniquement, et des aumôniers les représentant. Une institution pourrait donc en venir à remettre en question la venue d’un aumônier et mettre en avant les compétences d’accompagnement de l’un de ses employés. C’est précisément ce qui se passe actuellement dans l’institution qui m’engage comme accompagnant spirituel. Cette pratique nouvelle fait écho à l’évolution de la prise en charge des patients qui reconnaît de plus en plus les bienfaits de l’attention portée à la spiritualité couplée à la perte d’influence que subissent les institutions ecclésiales (que je dissocie volontairement de la foi chrétienne) par rapport à l’ancien modèle d’accompagnement. En Suisse par exemple, 24 % des personnes se déclaraient sans confession en 2016, contre moins de 5 % en 1970, plus de 90 % se déclarant alors protestantes ou catholiques. C’est un changement de paradigme qui doit être pris en compte tant par les institutions étatiques dans leur démarche de prise en charge, que par les institutions religieuses pour être pertinentes dans la mission qu’elles prétendent porter.

Cela ouvre la porte à des collaborations nouvelles et, je l’espère, fécondes entre professionnels de la santé et représentants du champ religieux, ainsi qu’à un nouveau souffle dans la mission des institutions chrétiennes.

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Jérôme Grandet

Avatar
est accompagnant spirituel pour Addiction Neuchâtel et il exerce une activité indépendante dans le cadre d’un centre médical en collaboration avec des médecins et des psychologues.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.