Accueil / Journal / Dieu créateur, homme créateur

Dieu créateur, homme créateur

 

Faut-il nécessairement situer Dieu aux origines de l’Univers, dans un passé dépassé qui ne nous concerne pas directement et fait de l’Éternel une chiquenaude initiale auquel on ne penserait qu’en regardant derrière nous ? Est-ce vraiment là un acte de foi ? Dans un tel cas, en effet, on croit que Dieu, il y a des millions d’années, a créé ce monde, mais on ne croit pas en lui. Une croyance (croire que) n’est pas la foi (croire en). La question des origines du monde s’inscrit dans l’ordre de la causalité et relève donc principalement de la science. La question religieuse, elle, est essentiellement celle de la finalité. Je crois au Dieu créateur ; je veux dire, de manière présente et existentielle, qu’il est pour moi créateur de sens. En Dieu et dans la foi, tout est créé toujours à nouveau, parce que tout prend en lui un sens différent. Donner en Dieu et à travers la foi un sens spécifique à notre vie et à notre monde ambigus, c’est croire en un Dieu qui nous a créés à son image, c’est-à-dire créateurs à notre tour. Cela nous permet, dans le cadre d’une invention créatrice, de surmonter le non-sens de nos existences. Je parle bien d’un sens spécifique, particulier, parce qu’il est possible de donner un sens, assurément différent, à notre vie et à notre monde même si on ne croit pas en Dieu. Le monde n’a pas de sens donné d’avance. L’être humain, croyant ou non mais créateur, peut lui en donner un. C’est là le propre de l’Homme et non pas seulement du croyant.

Dans une telle perspective, ce n’est pas parce qu’un jour on parviendrait scientifiquement à expliquer l’origine du monde, et cela sans Dieu, que je ne croirais plus en un Dieu créateur… de sens.

Enfin, je voudrais souligner que notre monde, où la vie se nourrit nécessairement de la mort des autres êtres vivants (animaux ou végétaux), ressemble à une scandaleuse et impitoyable machine infernale, à un gigantesque abattoir. Un tel monde ne peut être l’œuvre d’un Dieu bon, du Dieu de Jésus-Christ. L’existence incontournable de cette tuerie me détourne d’une certaine image du Dieu créateur.

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Laurent Gagnebin

Avatar
docteur en théologie, a été pasteur de l'Église réformée de France, Paris ( Oratoire et Foyer de l'Âme ) Professeur à la Faculté protestante de théologie.Il a présidé l’Association Évangile et Liberte et a été directeur de la rédaction du mensuel Évangile et liberté pendant 10 ans. Auteur d'une vingtaine de livres.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.