Accueil / Éditorial / Dieu n’aime pas les dogmes !

Dieu n’aime pas les dogmes !

 

Nous non plus… ou plutôt nous n’aimons pas le dogmatisme ! C’est curieux cette tendance quasi naturelle, cette « tentation », des êtres humains de vouloir tout définir, encadrer, enfermer. Comme si on pouvait définir Dieu. Et le pire c’est que les plus odieuses dérives de la religion, des croisades au terrorisme en passant par l’Inquisition, se sont faites non au nom de Dieu, mais au nom des prétendues vérités énoncées sur lui, à sa place. Parfois aussi, la religion a servi de prétexte identitaire pour exclure. Le massacre des Rohingyas en Birmanie est le tragique et récent avatar de cette folie identitaire.

Alors, comment s’en sortir ? Que faire ? Que dire ? Que proposer ? Les auteurs bibliques ont peut-être mis la solution sous nos yeux sans que notre intelligence ne la voie : la poésie ! La plupart des textes de l’Ancien Testament sont écrits selon un mode poétique. Les auteurs bibliques n’ont fait ni « somme théologique » comme Thomas d’Aquin, ni « dogmatique ecclésiastique » comme Karl Barth, ni encyclique. C’est sans doute un antidote efficace au dogmatisme, en tout cas un vaccin contre le fanatisme. Rares sont les terroristes poètes…

Et si nous, en cette année 2017 qui s’achève, nous rédigions nos « thèses » non comme des dogmes mais comme des sonnets, ou même des inventaires à la Prévert, pour caresser Dieu, approcher un peu de ce qu’il est. Si Dieu est une énergie plutôt qu’une personne, alors on peut en parler comme on fait des rimes sur l’amour, depuis toujours. Et si, en plus, on y mettait un peu de joie, d’enthousiasme (étymologiquement « être en Dieu »), alors nos poèmes, nos écrits, nos cultes ne seraient plus comme la « ballade des pendus » de François Villon… Ils toucheraient presque la transcendance joyeuse d’une belle existence spirituelle. Dieu aime les poètes !

 

À propos Jean-Marie de Bourqueney

est pasteur de l’Église protestante
unie. Il est actuellement à Paris-Batignolles. Il
participe à la rédaction et à la direction du journal. Il
est notamment intéressé par le dialogue interreligieux et
par la théologie du Process.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*