Accueil / Journal / Les « amoureux de notre Christ » !

Les « amoureux de notre Christ » !

 

Depuis sa construction au XIIIe siècle, l’abbaye de Westminster, à Londres, avait sur sa façade dix niches vides destinées à des statues qui n’y avaient jamais été placées.

Il y a quelques temps il fut finalement décidé d’y mettre celles de personnages du XXe siècle, de tous les continents et de toutes les dénominations que l’on pouvait considérer comme saints.

Avec le pasteur Martin Luther King, le prêtre catholique Maximilien Kolbe, la grande duchesse de Russie orthodoxe, la jeune indienne Esther John, en tout dix « saints » furent sculptés. Ils se dressent désormais sur le portail de la célèbre abbaye où ont lieu les célébrations royales et où sont enterrés les souverains anglais du passé, ainsi que le soldat inconnu.

Parmi eux, la jeune Esther John, assassinée pour sa foi à l’âge de 31 ans. Elle était née dans une famille musulmane d’Inde du sud et s’appelait alors Qamar Zia. Elle découvrit le Christ dans une école chrétienne. Elle quitta alors sa famille et s’enfuit à Karachi. Elle fut baptisée et changea son nom. Elle devint évangéliste et parcourait avec passion et courage les campagnes à bicyclette en organisant avec succès des réunions bibliques. Elle fut assassinée une nuit de 1960, le crâne fracassé. On pensa à un crime d’amoureux. Mais à la lecture de son journal intime l’inspecteur de police déclara : « cette fille était amoureuse de votre Christ ».

Son exemple dissipe la brume morose qui obscurcit parfois notre dynamisme créateur. Il ravive notre lumière intérieure. Il est vrai que lorsqu’on se laisse glisser dans l’ambiance de déprime que la télévision met en nous, l’obscurité peut gagner nos pensées – et nos paroles – comme s’il n’y avait rien à espérer dans la vie du monde. Les responsables de l’abbaye de Westminster ont raison : lorsque notre horizon se fait menaçant et que notre existence est marquée par l’anxiété, la jeune Esther John et ses 9 compagnons nous redonnent du courage pour avancer dans la vie avec l’assurance des « amoureux de notre Christ ».

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Gilles Castelnau

Avatar
a été pasteur de paroisse à Amsterdam et en Région parisienne. Il s’est toujours intéressé à la présence de l’Évangile aux marges de l’Église : aumôneries militaires, de prison, universitaires, Croix Bleue. Il anime depuis 17 ans le site Internet Protestants dans la ville.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.