Accueil / Journal / Ce qui unit

Ce qui unit

 

Un protestant libéral anglais bien intentionné a écrit
dans un journal cette confession de foi qui, disait-il,
pourrait unir les fidèles de toutes les religions :
Je crois que nous sommes là pour nous aimer les uns
les autres.

Je crois en la valeur fondamentale de la vie de chaque
être humain, des animaux, de toute la nature.
Je crois – comme tout le monde – en l’importance de
la foi pour « dépasser notre pas-de-porte sans avoir peur
que le sol se dérobe sous nos pieds », comme disait Desmond
Tutu.

Je crois en l’aspect moral de la vie, comme l’a montré
Martin Luther King. La loi morale est aussi importante
que les lois physiques.
Je crois que l’on ne peut avoir la vérité à soi seul et
que l’on a besoin des autres pour se comprendre soi-même
et comprendre le monde.
Ces points ne peuvent-ils pas unir le monde ?
Effectivement ceci me semble excellent. Si tout le
monde y adhérait, nous serions bien proches du Royaume
de Dieu.
Mais je m’interroge :
• Les évangéliques voudraient que tous acceptent
le Christ comme sauveur personnel et la Bible comme
unique Parole de Dieu.
• Les catholiques tiendraient à ce que tous s’unissent
autour du pape et de son autorité.
• Les musulmans parleraient plutôt de la soumission
à la volonté divine d’Allah dans sa direction du monde et
ses prescriptions rituelles.
• Les bouddhistes diraient que seule compte vraiment
l’illumination qui libère de tout attachement à la vie
de ce monde.
• Les animistes africains voudraient qu’on vive surtout
la solidarité avec les membres de la famille et les
ancêtres du clan.
Vouloir proposer à tout le monde cette – belle –
confession de foi, serait pris comme un esprit de supériorité
prétentieuse accentuant rancœurs et clivages.

Peut-être que, pour aimer son prochain et traiter
l’étranger comme l’un des siens, il faut renoncer à lui
faire accepter des idées extérieures à sa pensée et s’intéresser
plutôt à ce qu’il dit, afin de susciter un dialogue
humain qui s’avérera peut-être constructif.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Gilles Castelnau

Avatar
a été pasteur de paroisse à Amsterdam et en Région parisienne. Il s’est toujours intéressé à la présence de l’Évangile aux marges de l’Église : aumôneries militaires, de prison, universitaires, Croix Bleue. Il anime depuis 17 ans le site Internet Protestants dans la ville.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.