Accueil / Journal / Quand on voit ce qu’on voit !

Quand on voit ce qu’on voit !

castelnau-gilles-2Les malheurs, les incivilités, les agressions…
Tout ce qui ne va pas,
Et l’homosexualité, les IVG, les divorces, le mariage
pour tous…
Tout ce qui est mal.
Les gens qui ne vont plus à l’église, qui ne pratiquent
plus,
qui discutent les dogmes, qui critiquent la Bible.
Et Dieu, qui est évidemment à notre image, voit tout cela.
Il est sûrement choqué comme nous.
Il n’approuve pas plus que nous.
On voudrait rétablir un peu l’ordre du monde.
On fait ce qu’on peut. Si on pouvait…
Un sauveur serait bien utile pour nous apporter un peu
de satisfaction.
Quand on voit ce qu’on voit !

Et voici qu’à Noël l’ange annonce un sauveur.
Pour tout le peuple le sujet d’une grande joie.
Il est à Bethléem.
Mais ce qu’on voit c’est
« un enfant emmailloté et couché dans une crèche ».

Évidemment il ne résout et ne règle rien
mais on aime cet enfant dans sa crèche,
Joseph et Marie, les bergers et les mages,
le bœuf et l’âne !
Ambiance de paix, de bonheur, de tendresse.
Image qui reprend les fêtes romaines de fin d’année,
Anniversaire de Mithra, Soleil invaincu,
Échange de cadeaux…
Un Dieu qui ne décrète rien, qui ne punit personne
mais qui nous apaise et suscite en nous un élan novateur.
Un Dieu qui fait voir les choses autrement,
Qui nous sauve des mauvaises pensées,
des vilains Dieux imaginés à notre image.
Quand on voit ce qu’on voit ! C’est Noël dans notre cœur !

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Gilles Castelnau

a été pasteur de paroisse à Amsterdam et en Région parisienne. Il s’est toujours intéressé à la présence de l’Évangile aux marges de l’Église : aumôneries militaires, de prison, universitaires, Croix Bleue. Il anime depuis 17 ans le site Internet Protestants dans la ville.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.