Accueil / Journal / Dans l’épreuve, tenez bon

Dans l’épreuve, tenez bon

 

Depuis sa fondation en 1967, la Fraternité d’Abraham est un groupe de juifs, de chrétiens et de musulmans qui s’efforcent de susciter une meilleure compréhension entre ces trois religions monothéistes et de vivre une réelle fraternité entre ceux qui se réclament du même père dans la foi, Abraham.

Chaque événement dramatique (guerre ou attentats) vient nous blesser, nous ébranler et remet en cause notre projet, voire l’espérance qui nous guide. Récemment les attaques antisémites, les attentats de Paris et de Nice sont venus nous agresser dans nos convictions les plus profondes. Avec le sauvage assassinat d’un prêtre exemplaire le 26 juillet, un degré supplémentaire a été franchi dans l’horreur et le sacrilège. Il était en train de célébrer le sacrement de l’amour entouré de quelques fidèles, également blessés et traumatisés. Pasteur jusqu’au bout, il ne s’est pas laissé faire et a payé de sa vie sa résistance pacifique à la barbarie de ces deux jeunes fanatiques.

Son évêque, Mgr Dominique Lebrun, a parfaitement exprimé le sens de son sacrifice :

« Le Père Jacques Hamel est mort “en habit de prêtre”. Il est mort en célébrant la messe. Que faisait-il de mal ? Rien. Il accomplissait ce que, prêtre, nous aimons faire, modestement, de manière cachée : proclamer la mort de Jésus pour annoncer sa résurrection c’est-à-dire sa victoire sur la mort, sur le péché. Cela se fait à chaque messe. Pour nous, catholiques, c’est plus qu’un symbole. C’est le geste même de Jésus, la veille de sa mort, alors qu’il se savait condamné. Jésus voulait déjà donner sa vie par amour, être présent, accompagner l’histoire du monde qui se débat contre le mal, devenir nourriture pour notre vie. Il voulait que nous refassions son geste pour que l’amour envahisse le monde, doucement mais sûrement. »

Pour moi, qui suis prêtre catholique comme lui, et qui ai eu la grâce de rencontrer au séminaire il y a plus de 50 ans le père Christian de Chergé [NDLR : un des sept moines de Tibhirine assassinés en 1996], le père Jacques Hamel est un magnifique exemple qui m’encourage à continuer ma modeste collaboration à une meilleure entente entre les trois religions d’Abraham.

 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Pascal Roux

Avatar
prêtre résident à la paroisse Saint- François-d’Assise à Paris, est vice-président de la Fraternité d’Abraham.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.