Accueil / Billet / Protestant, protérant ou proterréant ?

Protestant, protérant ou proterréant ?

Léopold, quinze ans, s’approche timidement de son prof’ de français, pendant la récréation :

— « ’Scusez, moi, m’sieur. Je voulais vous d’mander. L’autre jour, le pasteur… oui, euh… j’suis protestant (rire) : c’est ma religion, pas mon caractère… Enfin, oui, c’est vrai, je suis aussi très râleur ! Bref, le pasteur a dit, l’autre jour, que le mot protestant, ça venait du latin, et comme j’en ai jamais fait… »

— « Eh bien, justement, ce sera un bon exercice pour toi ! Va au centre de documentation et cherche dans un dictionnaire latin le verbe protestor, protestatus sum : déclarer publiquement, affirmer fortement (et donc parfois : protester, râler !), mais surtout : témoigner… de sa foi, par exemple ! »

 Le lendemain, Léopold revient, la mine penaude :

— « J’comprends rien, M’sieur ! Ce que j’ai trouvé dans le dico, c’est pas du tout ce que vous me disiez ! (Il louche discrètement sur son cahier de brouillon) : protero, protitus (ça a dû donner triturer !) : écraser, broyer, aplatir… Ou encore proterreo : terroriser, mettre en fuite !

Je vois vraiment pas le rapport avec le protestantisme ! C’est vrai que la religion, souvent, ça fait peur aux gens, mais qu’est-ce que ça aplatit ? Enfin, c’est vrai… (une seconde de profonde réflexion) mes copains cathos, le curé arrête pas de leur dire qu’il faut pas draguer, pas se droguer, pas picoler, etc. – sinon, ils iront direct en enfer ! Il les écrabouille et leur fout la trouille ! Mais moi, je trouve au contraire que l’Évangile, ça épate, ça dilate ! »

— « Eh bien, mon cher Léopold, ça prouve que ton pasteur est vraiment protestant (protestor, témoigner), et non pas « protérant » (protero aplatir), ni « proterréant » (proterreo : terrifier) ! Je te charge de l’en féliciter de ma part ! »

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Michel Barlow

essayiste, romancier et théologien, est universitaire retraité (Lettres et sciences de l’éducation). Il collabore régulièrement au magazine catholique contestataire Golias hebdo comme à Évangile et liberté.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.