Accueil / Billet / Protestant, protérant ou proterréant ?

Protestant, protérant ou proterréant ?

Léopold, quinze ans, s’approche timidement de son prof’ de français, pendant la récréation :

— « ’Scusez, moi, m’sieur. Je voulais vous d’mander. L’autre jour, le pasteur… oui, euh… j’suis protestant (rire) : c’est ma religion, pas mon caractère… Enfin, oui, c’est vrai, je suis aussi très râleur ! Bref, le pasteur a dit, l’autre jour, que le mot protestant, ça venait du latin, et comme j’en ai jamais fait… »

— « Eh bien, justement, ce sera un bon exercice pour toi ! Va au centre de documentation et cherche dans un dictionnaire latin le verbe protestor, protestatus sum : déclarer publiquement, affirmer fortement (et donc parfois : protester, râler !), mais surtout : témoigner… de sa foi, par exemple ! »

 Le lendemain, Léopold revient, la mine penaude :

— « J’comprends rien, M’sieur ! Ce que j’ai trouvé dans le dico, c’est pas du tout ce que vous me disiez ! (Il louche discrètement sur son cahier de brouillon) : protero, protitus (ça a dû donner triturer !) : écraser, broyer, aplatir… Ou encore proterreo : terroriser, mettre en fuite !

Je vois vraiment pas le rapport avec le protestantisme ! C’est vrai que la religion, souvent, ça fait peur aux gens, mais qu’est-ce que ça aplatit ? Enfin, c’est vrai… (une seconde de profonde réflexion) mes copains cathos, le curé arrête pas de leur dire qu’il faut pas draguer, pas se droguer, pas picoler, etc. – sinon, ils iront direct en enfer ! Il les écrabouille et leur fout la trouille ! Mais moi, je trouve au contraire que l’Évangile, ça épate, ça dilate ! »

— « Eh bien, mon cher Léopold, ça prouve que ton pasteur est vraiment protestant (protestor, témoigner), et non pas « protérant » (protero aplatir), ni « proterréant » (proterreo : terrifier) ! Je te charge de l’en féliciter de ma part ! »

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Michel Barlow

Michel Barlow, essayiste, romancier et théologien, est universitaire retraité (Lettres et sciences de l'éducation). Auteur de Pour un christianisme de liberté et Le bonheur d'être protestant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.