Accueil / Culture / Une bienveillance pour tous

Une bienveillance pour tous

288-22-1 Matthieu Ricard , moine bouddhiste, a écrit là un livre impressionnant. Il estime que la « règle d’or » selon laquelle nous ne devons pas faire à autrui ce que nous ne voudrions pas qu’il nous fasse s’applique aussi aux animaux qui ont le droit d’être traités avec respect. Il est inadmissible de leur infliger des souffrances, même s’il ne s’agit pas de les humaniser ni d’animaliser l’être humain. Il convient donc de trouver un juste équilibre entre les exigences de la raison et celles de la sensibilité. Les pages sur les batteries et les abattoirs sont terribles et accablantes : âmes sensibles s’abstenir !

Heureusement que les législations concernant les animaux progressent. Ainsi, par exemple, la Suisse a modifié en 1973 sa Constitution afin de faire de la protection des animaux un devoir de l’État ; en France, la commission des lois de l’Assemblée nationale a reconnu en 2014 aux animaux le statut d’ « êtres vivants doués de sensibilité ». Mais il y a loin de la théorie à la pratique, même si la mobilisation en faveur des animaux croît dans le monde.

Un regret : Albert Schweitzer, pionnier du « respect de la vie », le pasteur Wilfred Monod et son fils Théodore sont insuffisamment cités. Et pourtant l’auteur parle sans cesse du « respect » dû aux animaux !

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Laurent Gagnebin

Avatar
docteur en théologie, a été pasteur de l'Église réformée de France, Paris ( Oratoire et Foyer de l'Âme ) Professeur à la Faculté protestante de théologie.Il a présidé l’Association Évangile et Liberte et a été directeur de la rédaction du mensuel Évangile et liberté pendant 10 ans. Auteur d'une vingtaine de livres.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.