Accueil / Journal / 4. Pourquoi suis-je encore chrétien ?

4. Pourquoi suis-je encore chrétien ?

Si je le suis encore, c’est que je pourrais tout aussi bien ne plus l’être. Est-ce vraiment envisageable, l’avoir été et ne plus l’être ? Examinons d’abord pourquoi je le suis devenu. Je vois apparaître trois motifs : les témoins, la tradition, la Bible.

J’ai rencontré des témoins. J’en rencontre encore, régulièrement. Ceux qui ont brandi Jésus sous mon nez ne m’ont pas dit beaucoup du Christ. Il y a des gens qui me parlent de lui sans forcément prononcer son nom. Témoin du Christ, le rabbin qui m’a dit : « Ce qui fait l’idole n’est pas l’objet mais l’usage. » Témoin du Christ, l’imam qui m’a dit : « On n’est jamais le berger de ceux qu’on aime. » Certains ont agi avec moi d’une manière qui ouvrit mes yeux et qui fit grandir mon appétit de vivre. Rien ne les y obligeait. Il en est d’autres qui mènent une quête pour eux-mêmes importante, et qui espèrent un accompagnement de quelques temps. Je cherche avec eux.

Il y a des traditions de pensée et d’expression ; elles ont produit des milliers de livres. J’en ai lu quelques centaines. L’une de ces traditions de pensée et d’expression m’a vu naître, me nourrit intellectuellement, spirituellement et me donne aussi de quoi assurer ma pitance. L’Église protestante unie de France m’a accordé sa reconnaissance. Je m’efforce de lui témoigner ma reconnaissance. Je lis, j’étudie, je prêche, j’écris, je prie dans cette tradition particulière. Je ne le fais pas pourtant dans cette tradition seulement. Le Christ vivant ne peut pas être localisé uniquement là où j’ai mes racines et mes habitudes.

Je suis un lecteur du Saint Livre. L’amoureux lecteur que je suis a là son grand amour. C’est l’un des grands, très grands bonheurs de ma vie que de le lire. Je m’applique à le lire plus sérieusement qu’aucun autre livre. Autant de fois je le laisse, autant de fois j’y reviens, avec impatience, avec hargne, avec colère, dans les larmes parfois et avec un soulagement émerveillé, souvent. J’aime la Bible. Sa fréquentation m’est parole d’amertume et de miel, moment de vérité.

Je suis encore chrétien parce que les témoins, la tradition et le Saint Livre ne m’ont jamais totalement fait défaut. Ruptures il y eut, des retours aussi. Je fus attendu sans que jamais trop pesamment on me le fît savoir. Serai-je encore chrétien avant longtemps ? Dieu le sait.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Jean Dietz

Avatar
est pasteur de l’Église protestante unie de France au Creusot et disséminés.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.