Accueil / Journal / Vive les impôts !

Vive les impôts !

Il est difficile, reconnaissons-le, de donner de l’argent. Sans être tous des avares, donner le moins possible est toujours préférable à trop payer… Nous préférons les soldes, recherchons les « bonnes affaires », négocions des « remises commerciales ». Je connais même un pasteur qui avait demandé à un vendeur de bois « pratiquez-vous les tarifs ecclésiastiques ? ». Désarçonné, le vendeur lui a fait une forte remise, sans trop savoir pourquoi…

 

  Tout cela est normal, bien normal. Mais pouvons-nous toujours raisonner comme cela lorsqu’il s’agit du bien commun ? Autrement dit de nos impôts… Même nos églises pratiquent cet argument : « Si vous donnez à l’église, vous pouvez déduire de vos impôts telle somme. » Notons au passage que cet argument ne porte que pour celles et ceux qui ont la chance de payer des impôts sur le revenu ! Certains font même profession de cette recherche d’ « optimisation fiscale ». En français courant, cela signifie que vous payez des personnes pour payer moins la collectivité. Évidemment, je pense aux nombreuses personnes qui n’arrivent pas à s’en sortir et pour qui les impôts ajoutent à leur endettement et à leur souffrance. Mais je pense aussi à celles et ceux qui ont plus que le nécessaire et qui ne cherchent qu’à donner le moins possible pour le bien commun. Ne devrions-nous pas, sans entrer non plus dans la culture américaine de l’exposition publique des gains, être fiers de payer nos impôts ? N’est-ce pas une vertu commune et une valeur chrétienne que de vouloir contribuer, à la mesure de ses moyens, à la construction de la société ?

  Il existe par ailleurs un légitime débat politique sur le taux d’imposition et sur l’utilisation des impôts. Ce sont effectivement les « affaires de la cité » (étymologie du mot « politique »), mais qui remet en principe l’édification d’une communauté par la contribution de tous ? Oublier cela, c’est refuser une autre valeur, défendue (entre autres) par les chrétiens : la fraternité. Nous sommes responsables les uns des autres. Soyons fiers de construire !

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Jean-Marie de Bourqueney

est pasteur de l’Église protestante unie. Il est actuellement à Paris-Batignolles. Il est notamment intéressé par le dialogue interreligieux et par la théologie du Process.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.