Accueil / Journal / Un toit pour le Chili

Un toit pour le Chili

Les routiers de l’Oratoire du Louvre (la tranche 16-19 ans du scoutisme unioniste) ont entrepris un projet humanitaire au Chili. Récit de cette aventure qui nous invite à l’engagement et à la solidarité.

  Un tel projet se construit au moins sur deux ans, en commençant par établir un partenariat sur place. Ce fut avec l’association « Un Techo Para Chile » (un toit pour le Chili) qui reconstruit des infrastructures (telles que des maisons, des ponts, des passerelles, des gymnases) dans des bidonvilles appelés les « campamentos ».

  Pour nous préparer à ce séjour de plus de trois semaines, nous avons participé à des week-ends organisés par les Éclaireurs Unionistes afin d’apprendre à réagir face à certaines difficultés rencontrées dans ce genre de voyage. Le financement de ce projet a été soutenu par les paroissiens de l’Oratoire ainsi que par des actions de service et des sponsors.

  Arrivés à Santiago, nous sommes partis en car en direction de Villa La Cumbre, un bidonville situé à proximité de Valparaiso, au centre du Chili. L’accueil fut très convivial. Dès le lendemain, les travaux ont commencé en compagnie de chiliens et d’allemandes de 15 à 25 ans. Il s’agissait de construire une maison, une passerelle et des toilettes. Notre quotidien était très intense, nous nous levions aux alentours de 6 h du matin, nous petit-déjeunions de sandwichs salés toujours accompagnés de thé, et nous partions travailler jusqu’à l’heure du déjeuner préparé par les « mamas » du campamento : ce sont des femmes en or. Le midi, c’était très souvent des soupes accompagnées de pain et de jus de fruits. Ensuite nous retournions travailler jusqu’au soir. Le matin et l’après-midi, le soleil tapait fort, mais dès 6 h du soir la nuit tombait et le froid commençait à se faire sentir. Nous passions de 30 degrés en journée à 5 la nuit. De retour au campamento, après le repas du soir, nous avions droit à un moment spirituel dans la chapelle où se déroulaient des discussions très profondes (en espagnol, bien entendu) autour de sujets sensibles tels que la pauvreté, la richesse, l’eau, le monde, la société de consommation, l’histoire de certains habitants. Enfin, après un moment autour du feu, accompagné de guitare, nous allions dormir, exténués, mais enthousiastes et plus motivés que jamais pour le lendemain.

  La semaine est passée rapidement. Le dernier soir, une grande fête a réuni tous les habitants du campamento, avec lesquels nous étions devenus amis, ainsi que tous les volontaires. Nous avons été impressionnés par la générosité des habitants et la solidarité qui a régné durant la semaine. Nous avons apprécié cette expérience qui révèle à quel point la véritable richesse se trouve dans la qualité des relations, dans la possibilité pour chacun d’aller à la rencontre d’autres cultures, d’autres habitudes, d’autres priorités, d’autres manières de voir le monde et de s’enrichir au contact de ces différences de forme.

  Ensuite, nous sommes partis en direction de Santiago pour une série de visites culturelles. Le plus spectaculaire était à venir, avec San Pedro de Atacama, où nous sommes restés 5 jours. Les paysages étaient à couper le souffle. Et nous avons encore une fois fait des rencontres inoubliables, y compris avec la gastronomie, par exemple en mangeant du lama. Nous sommes fina-lement rentrés à Santiago où nous avons revu des amis de Un Techo qui nous ont rejoints là-bas ! Nous sommes partis deux jours plus tard pour Paris.

  Ce voyage fut enrichissant pour chacun d’entre nous. Cette expérience n’aurait jamais été possible sans l’aide de tous ceux qui ont cru en nous pendant ces deux ans, c’est pourquoi nous les remercions du fond du coeur : ils nous ont montré, à leur manière, ce que peut signifier concrètement la foi, la confiance en la parole et dans nos capacités d’entreprendre. Nous avons vérifié que les voyages forment la jeunesse et nous espérons que nous vous aurons donné le goût pour ce genre d’expérience !

  La Route Oratoire, Blanche, Charles, Jeanne, Josselyn, Luna, Louise, Louise, Pierre et Salomé.

http: / /www. facebook.com / pages / Route-Oratoire/192769147458930

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Les Routiers de l'Oratoire du Louvre

Avatar

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.