Accueil / Journal / S’il me manque l’amour

S’il me manque l’amour

La dame apporte un couffin.

Elle prend l’enfant comme on prend une poupée désarticulée, puis elle

dépose le bébé dans le cercueil.

Pas un mot, silence.

On aurait aimé entendre le sanglot étouffé de parents abattus par le chagrin.

On aurait aimé entendre le cri de révolte de parents révulsés par l’absurde.

Rien, personne n’est là, sauf le silence.

La petite fille, morte après 24 heures de vie, est seule, abandonnée par une

famille dont on ne sait rien. Détresse et fuite des parents devant l’insoutenable ?

Honte de ne pouvoir assumer le coût des obsèques ? Misère morale, psychique,

sociale… Dans le silence de la morgue retentit le désespoir de toute une

population qui part à la dérive.

Nous partons pour le cimetière, peut-être là-bas quelqu’un sera présent pour

dire le lien, l’affection, l’amour qui entoure la petite fille… Hélas, au cimetière,

il n’y a personne. Dans le carré réservé aux enfants, dans la partie de ceux qui

sont « sans famille », pas de pierres tombales, pas d’angelots en marbre, pas de

prières inscrites… Rien, ni personne, seul le bruit du vent meuble l’immensité

du cimetière.

Sur la tombe de l’enfant seul, nous déposons quelques fleurs. Un geste, un

faible lien, demain elles seront fanées. Mais un geste qui dit la vie… Et toujours

le silence pesant. Silence de solitude, d’exclusion, de mort et d’horreur, triomphe

de l’injustice et de la souffrance. L’enfer, s’il existe, doit ressembler à ce silence…

Alors, à la dernière pelleté de terre, devant la tombe de l’enfant mort, pour elle,

pour la petite fille et pour que l’horreur n’aie pas le dernier mot, j’ai lu l’hymne

à l’amour de la lettre aux Corinthiens.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Vincens Hubac

Avatar
est pasteur de l’Église protestante unie de France au Foyer de l’âme, à Paris. Il est engagé dans la diaconie et intéressé par le transhumanisme.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.