Accueil / Culture / Rosmersholm de Henrik Ibsen

Rosmersholm de Henrik Ibsen

Sous son redoutable anglicisme qui décourage de s’y intéresser, Arte Live Web, est un site Internet bien français, unique en son genre et encore très méconnu, de la chaine Arte. Il diffuse gratuitement, dans des enregistrements souvent remarquables réalisés en direct, un choix de spectacles parmi les plus passionnants. En ce moment, on y trouve entre autres deux œuvres d’Henrik Ibsen dans de passionnantes mises en scène signées par Stéphane Braunschweig qui a succédé à Alain Françon à la tête du Théâtre national de la Colline :  la très prisée Maison de poupée, et une étonnante rareté, Rosmersholm, le manoir de Rosmer, créée en 1886. Dans l’austère domaine du Pasteur Rosmer, une enclave hors du monde réel, se joue une tragique révélation. Arrivé au terme d’un long processus de libération des hantises religieuses de sa culture luthérienne, Rosmer approche librement une révolution intérieure. La somme des interdits et des culpabilités qui pèse sur lui, héritée de la lignée de penseurs rigoristes dont il est le rejeton, est prête enfin à s’annuler. Il voit s’annoncer une autre morale dont la finalité n’est ni la répression religieuse ni le culte de valeurs oppressives qui immobilisent le progrès social, aliènent le travail intellectuel. Mais la résistance qu’oppose autour de lui son milieu social et culturel l’oblige à lutter jusqu’aux limites de sa volonté. Veuf, la gouvernante de ses enfants, Rebecca, femme émancipée qui partage sa passion de la liberté d’esprit, lui paraît celle par qui le salut arrive. Mais harcelée par les tenants de l’ordre et de la norme, Rebecca lui fait défaut et renonce à réinventer le monde. Rosmer vaincu à son tour, il ne reste plus à ce couple que la désillusion la plus amère. Il est trop tôt encore pour eux, pour leur génération : le bonheur comme la liberté leur resteront inaccessibles. Stéphane Braunschweig écrit une partition admirable d’économie et de pertinence que des comédiens exceptionnels portent  avec passion : Claude Duparfait, Maud le Grévellec, Jean-Marie Willing, Christophe Brault.

Rosmersholm de Henrik Ibsen, mise en scène de Stéphane Braunschweig, pièce enregistrée le 10 janvier dernier au Théâtre national de la Colline, à retrouver jusqu’au 10 février sur le site http://liveweb.arte.tv/ ou directement à cette adresse http://liveweb.arte.tv/fr/video/Rosmersholm_de_Henrik_Ibsen_a_La_Colline_-_theatre_national/.

Le spectacle est par ailleurs en tournée au Théâtre national de Bretagne à Rennes
du 3 au 7 février 2010
et à la
Comédie de Reims du 22 au 25 février 2010.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Thierry Jopeck

Avatar

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.