Accueil / Journal / Libéral

Libéral

  Malgré une ancienneté qui remonte au XVIe siècle, au moins, et une participation active à la vie des Églises, le protestantisme libéral n’est pas toujours bien perçu. Il est confondu parfois avec un rationalisme exacerbé. En fait, le christianisme libéral cherche davantage à être raisonnable et crédible qu’à proprement parler rationaliste. Utilisant la raison pour une meilleure compréhension des textes bibliques et doctrinaux (cf. la méthode historico-critique), il a toujours voulu être d’abord évangélique (cf. le titre Évangile et liberté). Le mot libéral suggère d’autre part une appartenance aux courants politiques du même nom. Or le libéralisme théologique s’en démarque, surtout quand on pense aux excès d’un certain libéralisme économique et financier.

Les mots « protestantisme libéral » induisent ainsi des confusions. Cela dit, on ne saurait oublier que « libéral », dans l’expression du protestantisme libéral, renvoie à « liberté », la liberté de conscience principalement : « Penser et croire en toute liberté », dit la devise placée sur la page de couverture de notre mensuel. Le protestantisme libéral est en effet cette expression du christianisme qui récuse la foi vécue sous la contrainte, celle de dogmes, d’institutions ou de l’opinion. Il s’agit d’une fidélité à l’effort divin partout présent dans l’Évangile ; effort souvent contrarié par les hommes et fidélité pour libérer chacune et chacun des superstitions, de l’obscurantisme, de multiples idolâtries, toutes choses qui nous empêchent d’être pleinement humains, selon l’espérance divine. Nous voulons être libéral non pas pour laisser libre cours à toutes les fantaisies, mais pour ne pas confiner la vie dans des formes figées, définitives, mortes. Nous voulons être libéral pour libérer le dynamisme créateur dont chaque individu est porteur

 

Par souci de vérité et de fidélité au message évangélique,

refusant tout système autoritaire, nous affirmons :

• la primauté de la foi sur les doctrines,

• la vocation de l’homme à la liberté,

• la constante nécessité d’une critique réformatrice,

• la valeur relative des institutions ecclésiastiques,

• notre désir de réaliser une active fraternité entre les

hommes qui sont tous, sans distinction, enfants de Dieu.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos la rédaction

Avatar

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.