Accueil / Journal / Les Remonstrants

Les Remonstrants

Nous publions dans ce numéro (cf. Méditer) la belle confession de foi que vient d’adopter la Fraternité Remonstrante des Pays-Bas. Qui sont les Remonstrants ? André Gounelle présente ces protestants libéraux qui constituent une Église autonome.

Au dix-septième siècle, ont eu lieu des grandes querelles sur la prédestination. Elles partent de l’affirmation de Paul : « C’est par grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres. » (Eph 2,8-9) Faut-il en conclure que Dieu donne son salut à qui il veut, sans tenir compte des sentiments, des actions, de la valeur des uns et des autres ? Deux thèses, que je simplifie, s’affrontent.

1. Selon la première, Dieu sauve les uns et damne les autres indépendamment de leur personnalité. L’être humain ne participe ni ne coopère en rien à son salut. Cette thèse présente un Dieu apparemment arbitraire et injuste (rien n’explique, à vues humaines, ses décisions). Elle délivre le croyant du souci de son salut : il est l’affaire de Dieu, nous n’avons pas à nous en inquiéter.

2. Pour la seconde, si Dieu donne le salut, l’être humain reste libre de l’accepter ou de le refuser. La grâce est offerte à tous, pas seulement à ceux qui la méritent (personne n’en est digne), pas seulement à des « élus » choisis sans raison particulière (du moins à notre connaissance). Il appartient à chacun de l’accueillir ou de la rejeter. Le salut vient de Dieu, mais ne devient effectif que si nous le voulons bien.

Les deux courants s’affrontent durement aux Pays-Bas. On appelle le premier gomariste, parce qu’il se réclame du théologien Gomar (1563-1641) et le deuxième arminien parce qu’il trouve sa source chez un autre théologien, Arminius (1560-1609). La dispute n’est pas seulement théologique, elle a aussi des aspects politiques.

En 1610, quarante-quatre pasteurs de tendance arminienne rédigent une Remonstrance pour défendre leurs positions et critiquer celles de leurs adversaires. En 1618-1619, un synode se réunit à Dordrecht et les « remonstrants » y sont convoqués en position d’accusés (ils sont « cités à comparaître ») ; ils sont condamnés comme profanateurs, perturbateurs de l’Église et ils sont démis de toute fonction ecclésiastique. Ce synode rédige et adopte « les canons de Dordrecht » qui servent jusqu’à aujourd’hui de référence aux partisans d’une prédestination stricte et rigoureuse. Les réformés français les approuvent et les adoptent en 1620.

Après une période de persécution, les remonstrants sont autorisés en 1630 à former une communauté indépendante (ils préfèrent dire « fraternité » qu’ « Église ») qui subsiste jusqu’à aujourd’hui. Petite par le nombre, elle est grande par son influence : Grotius en a fait partie, Le Clerc (1657-1736) s’y est rattaché ; il est l’un des théologiens protestants marquant la transition entre l’orthodoxie calviniste stricte et une pensée ouverte à la critique historique et aux droits de la raison. Cette « fraternité » a préservé les textes de Castellion, elle a eu des contacts avec Spinoza. À travers les siècles, elle a été le foyer d’un protestantisme libéral joignant une profonde spiritualité à une pensée religieuse hardie qui n’hésite pas à reconsidérer les doctrines traditionnelles. Elle est résolument pluraliste, elle admet plusieurs opinions en son sein, elle se veut ouverte et tolérante.

Cette Église comporte une quarantaine de paroisses (une dizaine de milliers de membres en tout) localisées aux Pays-Bas. Elle a un « séminaire », associé à l’Université de Leyde, pour la formation de ses pasteurs. Elle est membre du Conseil des Églises hollandaises, de l’Alliance Réformée Mondiale, et du Conseil Œcuménique des Églises. Souvent, dans des rencontres internationales, j’ai pu constater la très grande parenté de vues entre les délégués de cette Église et le courant que représente le mouvement Évangile et Liberté.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos André Gounelle

Avatar
est pasteur, professeur honoraire de l’Institut Protestant de Théologie (Montpellier), auteur de nombreux livres, collaborateur depuis 50 ans d’Évangile et liberté.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.