Accueil / Journal / Les gars du métro

Les gars du métro

Mon livre de lecture à la main, je m’engouffre dans le métro, passe le tourniquet mangeur de tickets et me retrouve dans le couloir souterrain. Au bout du couloir trois jeunes Africains… En fait je les connais, ils sont là chaque soir entre 21 h et 23 h ! Il y a d’autres lieux de réunion plus sympathiques…

 

  Alors que je passe devant eux, l’un d’eux m’interpelle avec son accent des banlieues : « C’est votre livre, vous l’avez presque fini ! » Il a bien vu que mon signet est à la fin de l’ouvrage. « Oui, j’ai presque fini, je vais le lire dans le métro. » Ça l’intéresse : « C’est quoi ? » « Un ouvrage sur la peste de 1720 à Marseille. » Et voici que ce jeune homme me raconte la peste à Marseille ! Où a-t-il lu cela ?… Le deuxième garçon prend la parole à son tour : « L’histoire c’est intéressant et en plus c’est utile. » Et nous discutons tous les quatre sur le sujet de la peste, là, dans ce couloir de métro. Hélas, le temps passe, il faut partir et je laisse là ces trois compagnons.

  Souvent, depuis cette rencontre, je pense à eux et à cette discussion si intéressante et si joyeuse. Ces jeunes qui se retrouvent la nuit sous terre m’ont apporté la fraîcheur de leur jeunesse, de l’espérance aussi, de la dignité sûrement. Dans ces couloirs du métro où on est toujours pressé, le temps s’est arrêté un moment pour quelques minutes d’éternité… Ça aussi c’est la grâce.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Vincens Hubac

Avatar
est pasteur de l’Église protestante unie de France au Foyer de l’âme, à Paris. Il est engagé dans la diaconie et intéressé par le transhumanisme.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.