Accueil / Journal / Le pôle Nord et l’Évangile

Le pôle Nord et l’Évangile

Cet été a vu le début d’une nouvelle guerre. Terrible. Celle pour la « propriété » du pôle Nord ! Plusieurs pays revendiquent l’appartenance de cette « non-terre » à leur territoire. Jusque-là, personne (en tout cas pas moi…) ne se posait la question de savoir dans quel pays étaient les rares explorateurs qui se retrouvaient sur ce bout de glace balayé de vents violents. Nous pouvions admirer ces hommes qui voulaient simplement connaître notre planète. Après les « explorateurs de l’inutile », vinrent les scientifiques, de tous les pays. Là encore, il y avait une certaine gratuité dans leur démarche, une volonté de comprendre, parfois au risque de leur vie, les mécanismes de notre chère planète. La cause scientifique est belle et utile. Elle a aussi le mérite de réunir les peuples. Seulement voilà, tout cela est terminé ! Simplement parce que l’on a découvert d’énormes ressources en sous-sol. La ruée vers l’or a commencé ! Cette partie de notre planète était encore vierge de conflits, toute dédiée à la gratuité et à nos rêves… Tout cela s’effondre car les enjeux économiques sont plus forts que tout, écrasant même nos oasis planétaires.

Oui, notre monde devient fou. Tout doit être utile, rentable, productif. Et la gratuité ? Et la futilité, si « utile » à toute existence humaine ? Les robots étaient censés libérer l’humain des tâches pénibles, et voilà qu’à notre tour, nous devenons des robots… Face à cette dérive utilitariste, la logique de l’Évangile est tout autre. Lorsque Jésus est « en chemin », il « s’arrête » pour vivre des rencontres inattendues. Et qu’importe alors que les personnes rencontrées soient de « bonne » ou de « mauvaise » vie. La rencontre pour la rencontre, dans l’instant. À force de vouloir toujours être utile, nous perdons le sens de la découverte de l’autre, de la simple plénitude des relations humaines. Rendez-nous notre pôle Nord ! Mettons un peu d’inutile, de « non-rentable » au milieu de nos existences. Retrouvons le chemin de notre humanité…

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Jean-Marie de Bourqueney

Avatar
est pasteur de l’Église protestante unie. Il est actuellement à Paris-Batignolles. Il est notamment intéressé par le dialogue interreligieux et par la théologie du Process.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.