Accueil / Journal / Je m’en vais

Je m’en vais

   Je m’en vais !

   J’abandonne les compromis politiques et éthiques qui corrompent

      le message de mon Jésus.

   J’abandonne la théologie masculine autoritaire qui m’étouffe.

   J’abandonne l’idée selon laquelle nos doctrines sont absolues et immuables.

   J’abandonne la croyance selon laquelle nos textes saints sont sans erreur.

   J’abandonne l’idée d’un Dieu intervenant dans le monde de manière

      surnaturelle et miraculeuse.

   J’abandonne toute assurance prétentieuse et toute illusion de posséder la seule vraie foi.

   J’abandonne l’illusion d’être au bénéfice d’une révélation divine indiscutable.

   J’abandonne la conception névrosée de la religion selon laquelle je serais

      installé dans la vérité.

   J’abandonne l’idée que toutes les autres voies vers Dieu sont de deuxième classe,

      et que les penseurs hindous, bouddhistes, musulmans et juifs sont dans l’erreur.

   J’abandonne la conception selon laquelle Jésus serait, pour tout le monde, l’unique chemin vers Dieu.

   J’abandonne mes credo et mes confessions de foi habituelles.

   Je ne peux plus rester à un endroit invivable.

   Je dois aller là où je pourrai de nouveau chanter la gloire de Dieu.

   Je dois aller là où ma foi pourra revivre et me soutenir.

   Je dois aller là où les enfants ne me diront plus que mes croyances sont incroyables,

      mais qu’ils peuvent croire ce que je crois moimême.

   Je dois aller là où les enfants ne sont pas occupés à arranger les chaises longues

      sur le pont d’un Titanic ecclésiastique en train de couler.

   Je ne peux pas renoncer à ma vie avec Dieu, le Dieu de Jésus-Christ qui est mon Seigneur.

   Je dois aller là où on ne parle plus de théisme mais où l’on croit toujours en Dieu.

   Je m’en vais. Mais où vais-je ? Dieu seul le sait.

  • David Keighley, prêtre anglican (traduction Gilles Castelnau)

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos David Keighley

David.Keighley@evangile-et-liberte.net'

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.