Accueil / Culture / Fondamentalismes, entre peur et séduction

Fondamentalismes, entre peur et séduction

Si le XXIe siècle est religieux peut-on échapper au fondamentalisme ? Le fondamentalisme semble présent partout aussi bien dans toutes les religions qu’en politique. La revue des Cèdres pose bien le problème en treize articles constituant un dossier de 90 pages. Le fondamentalisme est étudié sous l’angle sociologique, historique et psychologique. Ces différentes approches débouchent sur une question paradoxale : le libéralisme est-il un fondamentalisme ? Question pertinente bien sûr, mais l’état d’esprit libéral devrait éviter l’écueil du fondamentalisme – méfiance tout de même ! Le dernier article pose la question du dialogue avec les fondamentalismes. Dialogue nécessaire, possible et même enrichissant… À la suite de la lecture de ces articles tous très intéressants, le fondamentalisme apparaît comme normal, aucun groupe ne pouvant fonctionner sans « fondamentaux » auquel il tient. En revanche les déviances du fondamentalisme, intégrisme, fanatisme et terrorisme, posent des problèmes autrement plus graves.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Vincens Hubac

Avatar
est pasteur de l’Église protestante unie de France au Foyer de l’âme, à Paris. Il est engagé dans la diaconie et intéressé par le transhumanisme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.