Accueil / Journal / Émile Gallé, artiste protestant

Émile Gallé, artiste protestant

Émile Gallé est un artiste connu et reconnu. Ce protestant transmet à travers les objets qu’il crée une vision du monde qui inclut la présence permanente et harmonieuse d’un Dieu créateur.

« Le verrier Gallé est peut-être notre poète le plus génial. »

Marcel Proust, À l’ombre des jeunes filles en fleurs

La transmission de souvenirs familiaux s’effectue souvent par des objets. Il n’est pas rare dans nos milieux d’avoir en mémoire les meubles étonnants, les luminaires extravagants ou les vases évocateurs d’un artiste protestant dont la notoriété est immense.

Émile Gallé, artiste et industriel, fondateur de l’École de Nancy où il naquit le 4 mai 1846, a souvent marqué de son talent les objets précieusement gardés dans beaucoup de nos maisons.

On sait moins aujourd’hui qu’il était culturellement et confessionnellement protestant. On peut lire de lui, dans un éloge funèbre datant de 1904 de A. Cleisz (conservé à la Société de l’histoire du protestantisme français, SHPF) que Gallé « est un artiste foncièrement religieux ce qui contribue à donner à toute son œuvre ce cachet d’originalité, pourrait-on dire huguenote, qui la caractérise et la distingue de toutes les productions artistiques contemporaines ». L’auteur dit aussi qu’il est le Bernard Palissy du XXe siècle !

Voir Dieu à travers la nature : tout Gallé est dans cette expression ! Il part de ce principe que les plus humbles fleurs des champs ou des entrailles de la mer, tout, dans la nature, est pénétré de cette vie divine. Il voit la vie partout répandue, il la sent qui palpite. C’est Dieu qu’il cherche en herborisant ou en pêchant ; c’est Dieu qu’il entend, c’est Dieu qui lui parle dans la douce symphonie des choses.

Gallé est un interprète de ce langage poétique. Son travail symbolique, il le réalise dans le but d’élever les âmes !

L’art, relève du témoignage de l’Esprit. Il y a dans toute l’œuvre de Gallé une recherche de sens qui rejoint celle que le protestantisme trouve dans le monde à partir de sa compréhension de la révélation biblique de Dieu ; dans le « dynamisme créateur de Dieu » qui nous rend nous-mêmes créateurs.

Une œuvre peut très bien signifier Dieu sans avoir à le représenter. Gallé ne met aucune frontière entre le profane et le sacré, entre le domaine de Dieu et celui du monde. Dans cette aventure culturelle, l’homme soumet le monde au lieu de lui être soumis dans une terreur et une adoration confondues. Dans ce qu’il a d’essentiel, l’art d’Émile Gallé est une forme d’humanisation du monde.

L’œuvre d’art, en refaisant le monde, a toujours une dimension de rébellion. Ainsi, ce manufacturier entreprenant, créant sa propre usine à Nancy, capitale de l’Art Nouveau, est demeuré aussi un citoyen engagé. En radical convaincu, il embrasse les causes de son temps. À Nancy, contre l’occupation allemande de l’Alsace et de la Lorraine. Au niveau national, il est un dreyfusard de la première heure. Son œuvre et sa parole en témoignent. Pour lui, le citoyen idéal est celui qui, au travers des préoccupations de son métier, voit sans cesse les applications au bien de tous et qui, au besoin, n’hésite jamais à apporter ses lumières spéciales au redressement des cruautés sociales.

La faune et la flore marines font partie de son répertoire décoratif. Le monde sous-marin avec ses richesses lui a permis de réaliser entre autres la « main aux algues ». Évoque-t-elle la dérive d’Ophélie au fil de l’eau ou Aphrodite naissant de l’onde ? La mort ou la vie ?

L’œuvre de Gallé tend à rendre féconde toute situation qui se présente à chacun. En poète, et certainement pour moi en qualité de prophète par sa visée du beau et du bien, il participe de la transfiguration du monde.

  • Philippe Thiébaut, Émile Gallé – Le magicien du verre, Paris, Gallimard (découvertes).
  • Gallé – le testament artistique, Paris, Éd. Musée d’Orsay.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Werner Burki

Avatar
est pasteur de l’Église protestante unie de France, aumônier du groupe protestant des Artistes de Marseille-Provence.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.