Accueil / Journal / Doxologie

Doxologie

  Ce gros mot désigne tout simplement quelque chose comme la finale du Notre Père : « Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles, amen. » Cette finale pose problème et est un véritable paradoxe. Elle est absente des plus anciens manuscrits de la Bible, on pense donc qu’elle n’est pas authentique, c’est un ajout de la tradition de l’Église. Et le paradoxe, le voici, c’est que les protestants qui militent pour le retour à l’Écriture prononcent cette doxologie qui n’est pas biblique, alors que les catholiques qui admettent l’importance de la tradition et son autorité l’omettent. Ce devrait être le contraire.

  Et puis on peut ne pas aimer cette finale. Pourquoi, après cette belle prière toute de tendresse, de pardon et de grâce faudrait-il revenir à cette image archaïque de Dieu comme un monarque oriental ? Non biblique pour non biblique, on pourrait préférer une finale comme : « Car c’est à toi qu’appartiennent l’amour, la grâce et la paix ! »

  Cependant, la recherche contemporaine nous apprend que, même si elle n’était pas écrite, l’usage était de finir toute prière par une doxologie du type de celle que nous avons. Ainsi, même si elle n’a pas été notée, une finale de ce type devait être dite par le Christ.

  Et finalement il en est bien ainsi : il est bien qu’après avoir demandé tant à Dieu, il y ait une action de grâce, une façon de remonter à lui au lieu de rester sur nous-mêmes. Alors celle-là ou une autre, peu importe, mais nous avons raison de ne pas terminer la prière du Seigneur sur la mention du mal, mais sur Dieu puissante source de tout bien.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Louis Pernot

Avatar
est pasteur de l’Église Protestante Unie de France à Paris (Étoile), et chargé de cours à l’Institut Protestant de Théologie de Paris.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.