Accueil / Culture / Cinéma / Des hommes et des dieux

Des hommes et des dieux

Réalisé par Xavier Beauvois

Avec Lambert Wilson, Michael Lonsdale, Olivier Rabourdin

Durée : 02h00min

« Un monastère dans les montagnes du Maghreb, huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée. »

Petite introduction pour ce film dont tout le monde a déjà entendu parler et qui est sur nos écrans, porté par de très bons acteurs comme Lambert Wilson et Michael Lonsdale.

Si on suit l’actualité cinématographique, c’est un film à voir.

Un retour sur la guerre d’Algérie, un autre sur le colonialisme, sur fond de communauté religieuse qui vit là, témoin du lieu et de son temps, avec ses convictions et avec ses doutes.

Que dire encore ?

Qu’il fallait bien resituer Thibirine et donc parler de la guerre d’Algérie, et que le « conseiller monastique » est peut-être responsable (s’il en faut un) de ce style assez impersonnel.

Était-ce bien utile de rappeler le colonialisme, en le survolant et en l’accusant de ce drame, dont sans doute il n’aurait pas voulu.

Après ces prolégomènes, je m’interroge sur l’intérêt de ce sacrifice et sur la vie monacale.

Au premier abord on a l’impression que le prieur décide seul pour la/sa communauté de rester.

Le responsable du village propose et suggère au prieur, frère Christian, de partir tant que lui peut protéger et faciliter ce départ, offre qu’il n’est pas sûr de pouvoir renouveler plus tard : il le propose donc à temps et à plusieurs reprises. Offre qui est déclinée chaque fois par le prieur alors que

« les moines cisterciens -trappistes n’ont aucune mission apostolique d’évangélisation et se gardent de tout prosélytisme ».

C’est sur la demande formulée par plusieurs de ses frères que le supérieur Christian/Lambert Wilson décide de partager une réflexion collégiale à ce sujet alors que « les grandes décisions sont toujours soumises au vote et préparées par des discussions » et que jusqu’ici il s’en était dispensé.

À la première réunion, il apparaît clairement que la communauté est divisée et que plusieurs veulent rentrer, pas forcément en France, mais quitter ce lieu. Pour le supérieur, il apparaît qu’il va falloir prier pour y voir plus clair.

Donc des discussions s’en suivent afin de préparer la prochaine réunion, discussion du supérieur avec chacun des frères, mais pas des frères entre eux, tout au moins cela n’apparait pas dans le film, mais les trappistes sont des silencieux.

Après cette phase de discussion individuelle, chaque frère ayant parcouru le chemin qu’il devait parcourir, adhère à la décision de rester, il n’y a plus aucun moine contre. Rien chez le moine médecin qui en accord avec sa conscience soigne tous les opposants. La médecine et Dieu sont pour tous, et sans état d’âme.

Ils vont donc pouvoir apporter leurs prières à chaque nouveau crime commis, et à mon sens cautionner par leur présence ce qui se passe et qu’ils n’ont aucun moyen d’empêcher. On ne peut pas parler de méconnaissance des problèmes car ils ont été plusieurs fois à constater l’état des cadavres.

Ils décident donc de donner leur vie à Dieu, chose qu’ils ont déjà faite lors de l’heure vœux :

« on n’en est plus là dit le supérieur à l’un d’eux en lui rappelant son engagement, ta vie tu l’as déjà donnée au moment de tes vœux ».

on peut donc se demander si la formulation biblique de Jean s’applique bien à eux :

« Il n’y a pas de plus grand amour, que de donner sa vie pour ses amis… “

Celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui l’expose dans de telles conditions mérite-t-il cette comparaison au demeurant très forte ?

De même que la fin, cette montée biblique, elle aussi, est magnifique, mais un peu excessive à mon sens.

Est-ce à Dieu que les moines diraient : « pourquoi m’as-tu abandonné ? » lorsqu’ils seront égorgés et que seront retrouvées leurs têtes deux mois après ?

Jusqu’où peut-on pousser le sacrifice lorsque l’on est en charges d’âmes, dont celles de ses frères en religion ?

À quoi auront servi ces morts ?

voir aussi  https://www.evangile-et-liberte.net/carnet.php?id=108

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Nancy Benoît

Avatar

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.