Accueil / Culture / Cathares et protestants

Cathares et protestants

Revenant sur une thèse qui lui est chère, Michel Jas affirme qu’entre cathares et protestants existe une continuité non pas de théologie (les doctrines sont très différentes, en dépit d’un rejet semblable du catholicisme romain), mais d’attitudes, de géographie et d’enracinement humain. De livres en livres, Jas étoffe, précise, nuance, approfondit son argumentation. Délibérément, il rompt avec la méthode universitaire. Sa démarche intuitive, attentive au minuscule, se situe à la frontière du peu connu et de l’ignoré. Elle déconcerte parfois, mais pose des questions judicieuses qui mettent en cause les orthodoxies historiennes et ouvre des perspectives inattendues et fécondes. Ce livre est fort bien présenté et abondamment illustré.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos André Gounelle

Avatar
est pasteur, professeur honoraire de l’Institut Protestant de Théologie (Montpellier), auteur de nombreux livres, collaborateur depuis 50 ans d’Évangile et liberté.

4 commentaires

  1. Avatar

    Je ne partage pas ce point de vue et je m’en suis déjà expliqué avec Michel Jas.
    Le fait de retrouver des familles protestantes ayant eu des « ancêtres » cathares ou des lieux ayant abrité les deux n’est pas concluant.
    Nous avons l’exemple de l’archevêque de Carcassonne, donc catho bon teint, dont la mère et au moins un frères étaient cathares.
    La Bosnie nous donne une explication crédible. Là-bas, quand les ottomans sont arrivés, les Cathares et les Bogomiles ont eu le choix entre rejoindre les Catholiques et les orthodoxes qui les persécutaient ou les Musulmans dont la religion facilite l’assimilation en n’imposant que le respect des cinq piliers. Forcément, la plupart ont choisi l’Islam.
    Inversement, en Pays Basque, quand les « Cathares » se sont trouvés privés de Bons-Chrétiens, qu’ont-ils fait ? Ils sont retournés à l’Église catholique, mais sans abjurer, d’où le traitement qui leur fut réservé et le patronyme de Cagot (ca de Agot) qui en disait long sur le mépris des vrais catholiques.
    Donc, ces rapprochements ne peuvent apporter aucune preuve de quoi que ce soit, si ce n’est peut-être un désir de récupération du Catharisme au profit de certains courants protestants.

  2. Avatar

    depuis la lecture de “CATHARES ET PROTESTANTS” Monsieur Delmas a du affiner son point de vue … L’ÉVÊQUE catholique de Carcassonne d’avant la Croisade a été travaillé par mon amie Anne Brenon dans son gros livre sur Roquefort près des Cammazes en Montagne Noire.. Confer aussi, depuis mon livre ‘Cathares et Protestants Fapmillesc rebelles et histoire du Midi ‘ les commentaires apportés régulièrement sur la page Facebook “Cathares et Protestants”https://fr-fr.facebook.com/catharesetprotestants/

  3. Avatar

    Oui, j’affine mes points de vue en permanence, notamment à la lumière des recherches dont nous savons qu’elles ne cessent jamais. J’insiste sur le fait que nous ne devons pas oublier à qui s’adressent nos travaux et nos propos. Le « grand public », comme il est de coutume de le nommer, ne va pas reprendre nos travaux dans le détail pour comprendre ce que l’intuition dispute à la recherche dans nos travaux.
    Il fut donc produire des écrits clairs et pertinents, faute à risquer de dériver comme le font allègrement certains universitaires.
    Comme cela est très bien dit, sur le plan doctrinal — le seul qui vaille dans les comparaisons entre religions —, catharisme et protestantisme sont très différents. Je dirais même pour être plus juste, ce sont des doctrines opposées sur presque tout. Ensuite, que des groupes humains, à plusieurs siècles de distance, aient des attitudes comparables (nous ne parlons pas des religieux), qu’ils aient fréquenté les mêmes lieux et qu’ils aient eu des réactions similaires face à l’adversité du même tourmenteur, cela peut se comprendre. Mais c’est le seul rapprochement envisageable. Cordialement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.