Accueil / Culture / Aimer sans dévorer

Aimer sans dévorer

Lytta Basset nous a habitués à son sérieux et à sa rigueur dans ses ouvrages précédents. On retrouve ces richesses dans Aimer sans dévorer. Mais peut-être a-t-on dans ce livre un aboutissement, un achèvement de sa pensée. Analyse psychologique, foi et sur tout témoignage personnel très fort se recoupent sans cesse autour du thème de l’agapè. Dans quelques paragraphes, ici où là, l’auteure laisse aller sa plume, ce qui donne à l’ensemble de l’oeuvre un caractère très personnel. Ce n’est pas un traité de psychologie, ce n’est pas non plus un développement dogmatique ; il y a là le fruit d’une recherche et d’une découverte d’un amour (agapè) qui permet de vivre, malgré les épreuves, parfois terribles, de la vie. C’est la foi qui s’exprime ici et non la religion, c’est un témoignage constructif et au final une joie certaine qui illumine. Un livre à lire et à relire.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Vincens Hubac

est pasteur de l’Église protestante unie de France au Foyer de l’âme, à Paris. Il est engagé dans la diaconie et intéressé par le transhumanisme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.